7:22 - July 26, 2020
Code de l'info: 3473591
Téhéran(IQNA)-Alors que l’Aïd Al Adha 2020 approche à grands pas, le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) vient de publier un communiqué officiel expliquant les mesures de protection à prendre lors de ce jour de fête.
Aïd El-Adha : Un rappel des mesures de vigilance et de protection – CFCM https://t.co/IvGP8Bc2hv
 
— CFCM (@CfcmOfficiel) July 25, 2020
 
Ainsi, aujourd’hui samedi 25 juillet, ils ont publié le communiqué suivant :
 
« Compte tenu de la hausse du nombre de contamination du COVID-19 ces derniers jours et à l’approche de la fête de l’Aïd Al Adha qui aura lieu le 31 juillet 2020, le CFCM rappelle :
 
– la nécessité de respecter l’obligation du port du masque et la distanciation physique de 1 mètre entre les personnes dans tous les rassemblements et notamment les prières collectives ;
 
– de se laver les mains régulièrement avec du gel hydro-alcoolique ;
 
– d’éviter les salutations physiques telles que les embrassades et les poignées de mains.
 
L’Aïd Al Adha dans une « période à haut risque »
Le communiqué poursuite ainsi :
 
S’agissant d’une période de rassemblements à haut risque, le CFCM appelle :
 
– les personnes vulnérables à se protéger davantage et à ne pas se rendre aux rassemblements. Ils peuvent accomplir la prière de l’Aïd chez eux ;
 
– les mosquées qui ne sont pas en mesure de faire respecter les mesures barrières à s’abstenir d’organiser les prières collectives de l’Aïd Al Adha et du vendredi ;
 
– les mosquées qui organisent plusieurs services de prières à les espacer suffisamment pour éviter que les fidèles se croisent ;
 
– les fidèles à apporter leurs tapis individuels de prière et effectuer leurs ablutions chez eux.
 
La fête de l’Aïd Al Adha intervenant cette année un jour de vendredi, le CFCM appelle à abréger les prêches et les prières de l’Aïd et du vendredi pour rendre brefs les deux rassemblements correspondants.
 
Les mosquées qui s’appuient sur un avis rendant facultatif la prière du vendredi si celle-ci coïncide avec l’Aïd, appelleront les fidèles à faire la prière de Dohr chez-eux à la place de la prière de vendredi.
 
Enfin, concernant le sacrifice de l’Aïd Al Adha, le communiqué explique :
 
De même l’acte sacrificiel ayant lieu dans les abattoirs, qui sont des potentiels clusters, doit encourager le sacrifice par délégation, l’étalement du sacrifice sur trois jours et la livraison des sacrifices à des points plus sûrs.
 
Enfin, le CFCM appelle les musulmans de France à élever des prières pour que nos concitoyens soient protégés face à un retour éventuel de la pandémie.
 
Paris, le 25 juillet 2020
 
Mohammed MOUSSAOUI
 
Président du CFCM »
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: