9:34 - August 15, 2020
Code de l'info: 3473799
Téhéran(IQNA)-L’accord israélo-émirati est « une action qui provoque la nation arabe et islamique (…) et prouve que les pays, dont les Emirats qui ont lancé une agression contre le Yémen, servent Israël », a dénoncé le porte-parole du mouvement de résistance yéménite Ansarullah, Mohammed Abdel Salam.
« Cette étape, qui se faisait en catimini avant d’être révélé au grand jour, prouve que l’ennemi sioniste et américain poursuit son projet de détruire la région ».
 
Et d’ajouter: « L’accord émirati-israélien et la participation des Émirats arabes unis à l’agression contre le Yémen prouvent que les Yéménites paient leur vie et leur sang pour la cause palestinienne », a rapporté la télévision yéménite AlMasirah.
 
Le porte-parole d’Ansarullah a indiqué que « l’ennemi israélien a veillé à appeler l’accord ‘Abraham’ pour tromper le monde », soulignant que « la question palestinienne est présente dans la conscience des peuples libres de la nation ».
 
Pour sa part, le haut conseil politique yéménite, basée à Sanaa, a affirmé « le refus de la République yéménites du soi-disant accord de normalisation israélo-émirati qui trahit la nation et confirme l’occupation israélienne de la Palestine ».
 
Il a appelé « la nation arabe et islamique à refuser de traiter avec tous ceux qui normalisent leurs relations avec les sionistes, et à mettre fin aux échanges commerciaux avec le régime émirati traitre ».
 
De son côté, le ministre yéménite de l’information, dans le gouvernement du salut à Sanaa, a qualifié de ‘honte’ l’annonce de l’établissement de relations directes entre les Emirats et l’entité sioniste. Daifallah Shami a, dans ce contexte, affirmé que « l’accord américano-sioniste-émirati constitue un message de défi de la part des ennemis de la nation à tous les musulmans et libres dans ce monde ».
 
Il convient de noter que l’accord, qui doit être signé dans trois semaines à Washington, ferait d’Abou Dhabi la troisième capitale arabe à entretenir des liens diplomatiques avec ‘Israël’, après l’Egypte et la Jordanie.
 
Le Président Trump a qualifié cet accord de normalisation de «percée spectaculaire», alors que selon son haut conseiller Jared Kushner, il y a de bonnes chances pour un autre pays de conclure un accord de paix avec ‘Israël’ dans les jours à venir. ‘Le Bahreïn serait le suivant’, selon un responsable israélien.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: