8:30 - August 25, 2020
Code de l'info: 3473914
Téhéran(IQNA)-Les groupes de résistance irakiens ont finalement réussi à chasser les troupes américaines de l’immense base militaire d’al-Taji, non loin de Bagdad.
Les militaires américains ont remis, le dimanche 23 août, l’immense base militaire d’al-Taji à l’armée irakienne, en présence d’un représentant du Premier ministre Mustafa al-Kazemi.
 
La base militaire d’al-Taji, comprenant un important aérodrome, est la huitième évacuée par les forces de la coalition internationale, surtout par les troupes américaines.
 
Les bases militaires de Bismayah, d’al-Qaem, de Mossoul et d’al-Habbaniya ainsi que les palais présidentiels ont déjà été cédés aux forces irakiennes.
 
Or, un certain nombre de grandes bases militaires dont Aïn al-Asad et al-Harir, au Kurdistan irakien, seront toujours occupées par les troupes américaines.
 
Selon le correspondant de la chaine iranienne arabophone al-Alam en Irak, « le retrait des forces d’occupation se réalise sous pression des groupes de Résistance irakiens ».
 
« Samedi soir 22 aout, un groupe de la Résistance irakienne a fait exploser une bombe non loin d’un convoi militaire américain qui sortait du camp d’al-Taji », a rapporté Navid Behrouz, correspondant d’al-Alam en Irak.
 
Et de continuer : « Bien que le quartier général des opérations conjointes irakiennes ait invité l’équipe médiatique de l’agence de presse iranienne al-Alam à participer à la cérémonie de remise de la base d’al-Taji, les Américains ont empêché cette équipe ainsi que les autres correspondants des médias de la Résistance d’y prendre part ».
 
« Étant proche de Bagdad et abritant un grand nombre de militaires américains depuis 2004, la base d’al-Taji comptait parmi les principales bases occupées par les Américains », a expliqué M.Behrouz.
 
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: