13:31 - September 21, 2020
Code de l'info: 3474207
Téhéran(IQNA)-Alors que les Etats-Unis sortent leurs griffes et dents et leur président menace l'Iran d'une "réponse militaire 1000 plus forte", le Leader de la Révolution islamique a prononcé par vidéoconférence et devant l'assemblée de hauts commandants militaires iraniens un important discours à l’occasion de la semaine de la Défense sacrée (guerre Saddam-Iran) qui commence ce lundi 21 septembre.

La défense marquée par la victoire du peuple iranien face à Saddam et aux puissances occidentales qui le soutenaient, prouve une chose : toute tentative destinée à attaquer et agresser l'Iran s’avérera trop chère pour l'ennemi... 

Certaines analyses tendent à remettre en cause la victoire décisive de l'Iran au terme de huit ans de guerre contre Saddam. Mais cette victoire a été totale : le monde entier s'était mobilisé contre l'Iran avec pour l'objectif d'amputer le pays de ses territoires du sud et de l'ouest, mais en vain. Y-a-t-il une victoire plus grande que celle-là, alors même que l'histoire du pays, que ce soit sous l'époque Qajjar ou Pahlavi, est marquée par des guerres que l'Iran a perdues sans exception ? 

« Lorsqu'une nation prouve qu'elle a le discernement et le pouvoir de se défendre et qu'elle livre une réponse écrasante aux envahisseurs, les envahisseurs réfléchiront alors à deux fois avant de commettre une incursion contre ce pays et son peuple, et se rendront compte qu'un tel acte d'agression serait très coûteux pour eux », a déclaré le Leader.

Il a évoqué ensuite des critères de la « Defense » dont a fait preuve l'Iran pendant huit longues années contre une coalition de guerre composée de la quasi totalité du monde occidental laquelle agissait dans l'ombre de Saddam : « Notre commandant en chef était le défunt imam Khomeini et son génie a consisté à ce qu'il a très bien compris dès le début que cette guerre était loin d'être un querelle entre voisins. L'imam a identifié les vrais ennemis dont Saddam ne fut qu'un simple outil : les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'OTAN et l'ex-Union soviétique… Le peuple iranien a tenu tête au monde entier. Puis en grand stratège, l'imam a compris que cette guerre, seule la nation iranienne et sa participation pleine et entière sauraient la gérer et la résoudre. Cette guerre, de loin l'une des réponses les plus rationnelles de notre nation à une menace existentielle, c'est cette même nation iranienne qui l'a gagnée. Notre aptitude à nous défendre se présente depuis comme un élément de notre identité collective. » 

Plus loin dans ses propos, le Leader de la Révolution islamique a souligné le capital humain composé d'experts, de stratèges, de techniciens, de forces vives que la guerre imposée de 1980-1988 a permis de créer : « Le général Soleimani a été l'une des  personnalités issues de cette guerre, personnalité dont les vertus et les compétences restent encore bien inconnues du grand public. »

Plus loin dans ses propos, le Leader de la Révolution islamique a évoqué un autre aspect de La Défense sacrée, la sécurité dont jouit aujourd’hui le pays : « L’un des acquis précieux de cette guerre a été cette sécurité dont nous jouissons aujourd’hui. Le peuple iranien a démontré que toute agression à son encontre coûtera chère, bien chère et que tout agresseur, qui que ce soit, recevra une réponse cinglante ; ils réfléchiront alors à deux fois avant de commettre une quelconque attaque. »  Mais la grande alliance de la Résistance a également fait son apparition dans le discours particulièrement important du Leader de la RI à travers cette notion qu’est « Défenseur du Mausolée de Zeinab » : « La Défense sacrée dont à fait preuve la nation iranien huit année durant, s’est transformée elle-même en un moyen de communication, de transmission des valeurs, en un réel médias alors même que tout au long de la guerre les médias dominants n’ont cessé de diaboliser l’Iran de promouvoir Saddam. Ces combattants qui sont partis défendre le mausolée de « Zeinab" incarnent l’esprit de combat, de bravoure de toute une jeune génération de différente nationalité, irakiens, iraniens, afghans, syriens, libanais. C'est là  l’un des faits surprenant de cette époque. »

presstv

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: