9:18 - November 03, 2020
Code de l'info: 3474652
Téhéran(IQNA)-Des fusillades ont fait au moins deux morts lundi soir en plein centre de Vienne et un des assaillants était toujours recherché, « une attaque terroriste répugnante » selon le chancelier autrichien.
La première victime était un passant, et la deuxième une femme décédée de ses blessures, selon la chaîne de télévision publique ORF.
 
« Au moins un suspect se trouve en fuite », a déclaré dans la nuit le ministre autrichien de l’Intérieur Karl Nehammer.
 
Les fusillades ont éclaté en tout début de soirée, à quelques heures de l’entrée en vigueur d’un reconfinement de l’Autriche pour lutter contre la pandémie de Covid-19.
 
La fusillade a eu lieu en plein coeur de la ville, près d’une importante synanogue et de l’Opéra. « Six différents lieux » ont été visés, a précisé la police.
 
« A ce stade, il n’est pas possible de dire si la synagogue » était la cible des tireurs, a réagi Oskar Deutsch, le président de la Communauté israélite de Vienne (IKG).
 
Un des asaillants a été abattu par la police, intervenue rapidement sur les lieux et dont l’un des membres a été blessé.
 
Le maire de la ville a par ailleurs fait état de 15 personnes hospitalisées, dont 7 dans un état grave.
 
Sur place, les forces de police se sont mobilisées en nombre pour sécuriser les lieux, a constaté un photographe de l’AFP, tandis que des passants prenaient la fuite.
 
Un témoin, interrogé sur une chaîne de télévision, a dit avoir vu « courir une personne avec une arme automatique », un autre témoin faisant état « d’au moins 50 coups de feu ».
 
Le chancelier Sebastian Kurz a vivement condamné ces attentats. « Nous ne nous laisserons jamais intimider par le terrorisme et nous combattrons ces attaques avec tous nos moyens », a-t-il affirmé.
 
« Acte lâche »
 
L’Union européenne a elle aussi fustigé « avec force » cette « horrible attaque », selon les mots du président du Conseil européen Charles Michel, évoquant « un acte lâche » qui « viole la vie et nos valeurs humaines ».
 
Pour sa part, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a écrit, également sur Twitter: « L’Europe est totalement solidaire de l’Autriche. Nous sommes plus forts que la haine et la terreur ».
 
« Nos ennemis doivent savoir à qui ils ont affaire. Nous ne céderons rien », a réagi de son côté le président français Emmanuel Macron.
 
L’Allemagne a aussi fait part de sa solidarité.
 
Source: Avec AFP
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: