9:44 - November 06, 2020
Code de l'info: 3474677
Téhéran(IQNA)-Dimanche 1er novembre fut un jour à marquer d’une pierre blanche pour 10 000 pèlerins privilégiés.
Pour la première fois après en avoir été éloignés pendant sept longs mois, Coronavirus oblige, 10 000 fidèles venus de l’étranger ont pu fouler la Terre Sainte et voir les portes de la Grande Mosquée de La Mecque s’ouvrir à nouveau devant eux, en vue d’accomplir la Omra.
 
Dès leur arrivée, et tout à leur bonheur de passer plus d’une semaine dans le royaume saoudien, ils se sont volontiers pliés à l’obligation de s’auto-isoler pendant trois jours, avant d’être autorisés à circuler autour de la Kaaba. Ils auront tout loisir d’admirer sa sublime étoffe de soie noire, la Kiswa, qui a été changée pour l’occasion, et ses calligraphies de la Shahada (la profession de foi musulmane) et de versets coraniques, brodées en fil d’or.
 
Munis d’un guide de santé qui leur a été délivré par les entreprises de la Omra, ils devront préalablement avoir souscrit une assurance maladie complète, comprenant un traitement d’urgence en cas d’infection et un test PCR. Le nouveau protocole de la Omra permet, chaque jour, à une poignée de 20 pèlerins, n’ayant pas plus de 50 ans et issus de 500 groupes internationaux, d’effectuer les rites du petit pèlerinage.
 
Tout en redoublant de vigilance face à un virus aussi sournois que pernicieux, qui s’est infiltré jusque dans les enceintes les plus sacrées, l’Arabie saoudite commence à déverrouiller les portes de ses mosquées en douceur, à travers tout le royaume.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: