12:07 - December 30, 2020
Code de l'info: 3475294
Téhéran(IQNA)-«Il existe une croyance commune concernant le retour de Jésus (as) lors de l'apocalypse. Au sujet du retour du Christ, le Nouveau Testament déclare que Jésus (as) reviendra dans le monde et sauvera tous les croyants à la fin des temps », a déclaré un prêtre libanais.

Dans un entretien avec l'Agence iranienne de presse coranique (IQNA), à l'occasion de l'anniversaire de la naissance de Jésus (as), le révérend père, Wassam Abu Nasser, président de l'Académie mondiale des sciences au Liban, a déclaré : « Nous avons une croyance commune au sujet du retour de Jésus (as) et de l'apocalypse. Il y a des désaccords sur l'origine du nom du Christ, certains considèrent qu'il vient d’un mot arabe signifiant « purificateur des péchés », certains considèrent qu’il a comme racine « Mashiah » qui en hébreu, signifie « sauveur », et certains considèrent qu’il a une origine syriaque.

Dans la plupart des versets coraniques sur Jésus (as), son nom est associé à la vertu et à la grandeur et il est appelé « Abdullah », « la parole de Dieu » et « l'esprit de Dieu ». La naissance de Jésus (as) est racontée dans les sourates Maryam et Al-Imran, et il existe une croyance commune concernant le retour de Jésus (as) lors de l'apocalypse. Au sujet du retour du Christ, le Nouveau Testament déclare que Jésus (as) reviendra dans le monde et sauvera tous les croyants à la fin des temps. Dans l'Évangile de Jean (14 : 1-3) Jésus a promis aux apôtres qu'il reviendrait : « À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Ne soyez donc pas bouleversés : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père beaucoup pourront trouver leur demeure, sinon, est-ce que je vous aurais dit : Je pars vous préparer une place ? Quand je serai allé vous la préparer, je reviendrai vous prendre avec moi, et là où je suis, vous y serez aussi ».

L’évangile déclare explicitement que Jésus est celui qui est allé au ciel parmi vous et qui reviendra au ciel comme vous l'avez vu. Et même au sujet du retour de Jésus-Christ, il est mentionné dans les écritures (Luc 21: 27): « Alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire ».

L'Évangile de Matthieu (24:27) précise : « Car, comme l'éclair part de l'orient et se montre jusqu'en occident, ainsi sera l'avènement du Fils de l'homme ». Mais Matthieu déclare : « Si quelqu’un vous dit : Le Christ est ici ou là, ne le croyez pas car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes qui feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. Voici, je vous l’ai annoncé d’avance. Si donc on vous dit : Il est dans le désert, n’y allez pas, il est dans les chambres, ne le croyez pas ».

Personne ne connaît l'heure de l'émergence et son heure ne peut être déterminée. Le Christ nous a dit (Matthieu 42:24) : « Vivez la nuit, car vous ne savez pas à quelle heure le Christ viendra » et Luc (21: 34-36) dit : « Prenez garde que vos cœurs ne s'alourdissent d'ivresse et des chagrins de la vie, car il vous rencontrera soudainement ce jour-là ». Les croyants doivent donc se préparer à venue du Christ qui est mort pour nous faire prendre conscience de nos péchés et pour construire une nation juste.

Le 25 décembre est davantage célébré par l'Église catholique occidentale. Selon l'Église orthodoxe, le 7 janvier est l'anniversaire de la naissance de Jésus-Christ et le jour de Noël. La plupart des historiens contemporains et anciens nient tout lien entre la naissance du Christ et le début de la nouvelle année. Le Dr Hannah Jaras a écrit dans son « Histoire de la pensée chrétienne » : « La plupart des recherches montrent que la vraie date de la naissance du Christ était cinq ans avant ou deux ans plus tard, et c'est la conclusion à laquelle sont parvenus des historiens comme Salinas et Callisthène.

Les Grecs croyaient que la date de la naissance du Christ datait d’avant la mort de l'empereur romain, Jules César, c'est-à-dire vers 42 avant JC, selon le calendrier commun de l'époq
ue. L'origine du premier janvier comme premier jour de la nouvelle année, n’a pas semble-t-il, le moindre lien avec le christianisme, et remonte aux temps anciens et même avant le Christ.

En 46 avant JC, pour se débarrasser des complexités du calendrier romain, Jules César ordonna que le 1er janvier soit choisi comme premier jour de l’année. La raison était la ressemblance entre "Janvier" et "Janus" qui à cette époque, était le dieu des commencements et des fins.

Avec l'arrivée au pouvoir de chaque nouveau roi, une nouvelle origine était ajoutée à l'Histoire, jusqu'en 525 après JC, quand un moine romain nommé Denys Exigus, après avoir calculé l'heure approximative de la naissance de Jésus (as), a présenté un calendrier basé sur la date de la naissance de Jésus (as), qui a été accepté par l'Église romaine ».
3943613

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: