Zeinab Soleimani à Donald Trump:
7:32 - January 21, 2021
Code de l'info: 3475507
Téhéran(IQNA)-Zeinab, la fille du chef de la force al-Qods des Gardiens de la révolution islamique en Iran, le général martyr Qassem Soleimani, a qualifié ce mercredi 20 janvier Donald Trump de « perdant, isolé, et brisé ».

Elle répondait à ses déclarations du mardi 19 janvier dans lesquels il a vanté ce qu’il considère être ses exploits en matière de politique étrangère.

« Nous avons éradiqué Daech, et nous avons mis fin la vie tumultueuse de son fondateur et chef Baghdadi. Nous nous sommes dressés contre le régime iranien répressif et avons tué le plus grand terroriste dans le monde, le bourreau iranien Qassem Soleimani », avait-il dit.

Commentant son départ de la Maison Blanche, lors de l’investiture de son rival démocrate Joe Biden qui a remporté le scrutin présidentiel en novembre 2020, Zeinab Soleimani a écrit sur sa page Twitter en anglais : « tu es perdant, isolé et brisé. On te voit comme quelqu’un qui vit dans la peur des ennemis et non pas comme un héros ».

Elle avait écrit auparavant : « tu as tué mon père le commandant de la victoire contre Daech et d’al-Qaida avec l’espoir déçu de paraitre comme un héros ».

Le 3 janvier 2020, le chef de la force Al-Qods, avait été tué dans un raid aérien revendiqué par Trump, à proximité de l’aéroport de Bagdad, au côté du chef-adjoint des forces populaires du Hachd al-Chaabi Abou Mahdi al-Mohandes et de 10 de leurs compagons iraniens et irakiens.

Le tweet de Zeinab Soleimani a été repris par le chef de la diplomatie iranienne Mohamad Javad Zarif. Il a commenté à son tour : « Trump et Pompeo sont tombés dans la poubelle de l’histoire ». Et de poursuivre : « le souvenir du commandant Soleimani et des milliers qui ont été tués par l’administration Trump, qui ont été mutilés, affamés et privés de médicaments, restera resplendissante à jamais ».

Et M. Zarif de conclure son tweet : « peut-être que les nouvelles personnes à Washington auront tiré la leçon ».

Devant le parlement iranien, a rapporté le site web de la télévision d’information libanaise al-Mayadeen Tv, il a déclaré : « notre pays a vaincu Trump dans le domaine de la politique étrangère par le biais des mécanismes du dialogue et grâce au soutien du peuple iranien ». Estimant que le départ de Trump de la Maison blanche se reflètera positivement sur l’Iran.

Le ministère iranien des AE avait la veille, décrété des sanctions contre Trump et 8 autres membres de son administration.

Al Manar

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: