11:13 - January 25, 2021
Code de l'info: 3475550
Téhéran(IQNA)-L'abolition de la loi discriminatoire de Trump, interdisant aux citoyens de sept pays musulmans de se rendre aux États-Unis, par le nouveau président américain, a été largement saluée par les musulmans, à l'intérieur et à l'extérieur du pays.
Le Comité anti-discrimination américano-arabe, dans un communiqué saluant la levée par Biden de l'interdiction de voyager aux Etats-Unis pour les citoyens de certains pays musulmans, a déclaré : « Biden s'est engagé à tenir sa promesse d'abroger la loi de Trump sur les voyages aux Etats-Unis. Cela marque une nouvelle approche dans les politiques de la nouvelle administration américaine, et une rupture avec les politiques dures et anti-islamiques de l'administration de Trump ».
 
Pour Ramez al-Ghazali, un immigré syrien qui avait été séparé de sa femme pendant un an, en raison de cette interdiction, cette décision est un soulagement mais, selon lui, les actions de Biden ne peuvent pas compenser les dommages causés par cette interdiction raciste, dénuée de sens et inhumaine.
 
Al-Ghazali qui espère que ses parents pourront bientôt venir aux États-Unis, a déclaré : « L'interdiction sera levée mais personne ne pourra oublier nos sentiments et le moment où nous avons été séparés. Cela fait partie de nos vies et de notre histoire. Nous avons survécu au boycott des musulmans mais nous souffrons toujours de ses effets secondaires ».
 
Au cours des quatre dernières années, plus de 41 000 demandes de visa ont été rejetées en raison de l'interdictions de voyage. Cette politique a également empêché certains traitements médicaux avancés et des chirurgies pour les patients des pays interdits, et a limité le personnel médical américain pendant l'épidémie de corona.
 
Farhaneh Khara, directeur exécutif de l’Association des avocats musulmans, a déclaré : « Il s'agit d'une victoire sans précédent pour les musulmans et leurs alliés qui sont allés pendant ces quatre années, dans les aéroports, pour protester contre cette interdiction et n'ont jamais cessé de se battre pour y mettre fin.  Les personnes touchées par l'interdiction doivent encore se déplacer dans un champ de mines bureaucratique plantées par l'administration de Trump. Le gouvernement de Biden doit prendre des mesures administratives approfondies pour supprimer ces obstacles et réunir les familles dès que possible ».  
 
Zahra Belo, directrice exécutive du Conseil américain de San Francisco sur les relations américano-islamiques, a déclaré : « Biden doit réparer ces vies perturbées. Des dizaines de milliers de personnes touchées par cette loi, auront désormais l'opportunité de rejoindre leur famille. Bien que nous sachions que notre travail n'est pas terminé, nous saluons aujourd'hui les nombreux efforts héroïques qui ont été faits au cours des dernières années, pour lever les sanctions contre les musulmans ».
 
Biden a également annoncé qu'il enverrait la loi américaine sur la citoyenneté au Congrès, et que cela empêchera les futurs présidents américains de prendre des décisions discriminatoires similaires.
 
La Coalition « No Muslim Ban Ever » a appelé le gouvernement de Biden à accepter plus de réfugiés des pays touchés par l'interdiction, et à ordonner un examen rapide des visas qui avaient été refusés.
 
Linda Sersor, directrice de MPower Change, a déclaré : « Bien que nous saluions cette étape vitale, nous savons que ce n'est pas suffisant. Nous ne voulons pas revenir seulement quatre ans en arrière mais nous voulons un réel changement pour toutes les communautés d'immigrants, grâce à des mesures urgentes comme l'arrêt des expulsions et la libération des personnes incarcérées dans les prisons de la police de l'immigration ».
 
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: