9:05 - March 04, 2021
Code de l'info: 3475959
Téhéran(IQNA)-L’attaque du Capitole du 6 janvier était un acte de terrorisme intérieur, a déclaré le directeur du FBI Christopher Ray, rapporte la chaine de télévision américaine CNBS.

Interrogé par la Commission sénatoriale du Congrès américain, il a rejeté les affirmations non fondées selon lesquelles les rebelles qui avaient participé à la mutinerie étaient des membres d’Antifa et de faux partisans de Trump.

Le FBI a déjà arrêté plus de 270 suspects liés à l’émeute. Les agents du FBI examinent actuellement environ 2 000 affaires de terrorisme national. M. Ray a reconnu que le département devait améliorer la qualité de la collecte d’informations sur les terroristes nationaux.

Selon lui, le problème du terrorisme interne s’est exacerbé sérieusement ces dernières années et l’attaque contre le Capitole n’est pas un incident à part ».

« Le problème du terrorisme interne se répand comme une tumeur maligne . Il est à craindre qu’il ne se dissipera pas de si tôt. Cette question présente une réelle source de préoccupation », a-t-il ajouté.

M. Ray a également déclaré que l’attaque avait eu « un effet inspirant sur les groupes terroristes étrangers et que les pays hostiles l’utilisaient dans leur propagande dans le seul but d’accélérer le déclin de l’Amérique elle-même ».

Il a toutefois souligné qu’un phénomène américain très courant est l’une des principales raisons pour lesquelles les forces de l’ordre n’ont pas anticipé l’attaque imminente; il y a tout simplement trop de rhétorique agressive sur les médias sociaux.

Interrogé sur la mort du policier du Capitole Brian Siknik, qui a été tué alors qu’il était en service, le directeur du FBI a déclaré qu’il ne pouvait pas encore dire exactement comment il est est mort, car l’enquête est toujours en cours.

L’attaque du Capitole avait été perpétrée pour empêcher l’investiture du président élu Joe Biden, en soutien au président perdant des élections américaines.

A noter que la police du Capitole a été avertie d’un nouveau projet d’attaque du bâtiment pour la date du 4 mars.
Les forces de l’ordre ont en effet obtenu des renseignements sur un projet d’attaque par «une milice désignée pour forcer l’entrée du Capitole», ce jour-là. L’information est à prendre au sérieux, souligne l’institution.

Les membres du groupe QAnon considèrent que la date du 4 mars marquera l’inauguration de Donald Trump comme véritable Président des États-Unis, rappelle CNN.

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: