10:09 - March 10, 2021
Code de l'info: 3476035
Téhéran(IQNA)-Les religieux et personnalités musulmans, chrétiens, hindous et sikhs de l'Iran et de l'Inde sont réunis dans le cadre d'un webinaire pour souligner l'importance du dialogue interreligieux et du vivre ensemble.

Selon l'Organisation de la culture et des relations islamiques, le conseiller culturel iranien à Delhi, en collaboration avec le Centre pour la compréhension et le dialogue des religions de l'Université islamique d'Aligarh, le Département d'études chiites de l'Université d'Aligarh et le Centre de dialogue interreligieux de l'Organisation de la culture et des relations islamiques, a organisé une réunion virtuelle sur « La religion aux yeux des penseurs iraniens et indiens », avec la participation de religieux et de personnalités musulmanes, chrétiennes, hindoues et sikhs, d'Iran et de l'Inde, pour souligner l'importance du dialogue et de la coopération des religions dans la promotion de la paix mondiale.

Ali Mohammad Naqavi, directeur du Centre de dialogue interreligieux de l'Université islamique d'Aligarh, dans son discours, a évoqué l'importance du dialogue entre les penseurs et les religieux indiens et iraniens, et du renforcement des liens culturels entre les deux pays. Il a décrit également les points de vue communs des philosophes et mystiques indiens et musulmans, sur l'unité de l'existence et le monothéisme, à partir de passages du Rig-veda, et les concordances de ces textes avec certaines théories de la religion musulmane et de savants comme Ibn Arabi et Rumi qui ont prêté attention à l'unité de l'existence et à la paix.

L'hojat ol islam Mohammad Mehdi Taskhiri, chef du Centre pour le dialogue des religions et des cultures de l’Organisation de la culture et des relations islamiques, a qualifié le dialogue de « principe fondamental » et de « pilier de la vie humaine », et a souligné : « Le dialogue est une valeur lorsqu’il s'agit d’accéder à une partie de la vérité en rassemblant les différents points de vue. La défense des droits de l'homme, de la justice, des droits des femmes, de la démocratie, l'élimination des armes de destruction massive et des armes nucléaires, le respect des idées des peuples et de l'indépendance des nations, ne se réaliseront que lorsque les gens seront véridiques et chercheront la vérité à travers le dialogue.

Le chef du Centre pour le dialogue des religions et des cultures, se référant aux politiques de la République islamique d’Iran dans le domaine du dialogue, a déclaré : « En Iran islamique, au cours des quatorze dernières années, nous avons acquis une bonne expérience dans le dialogue avec les différentes religions célestes. Les différends ont été levés et nous nous sommes approchés de la vérité ».

Swami Shantananda, un des chefs religieux de l'Inde, a déclaré : « Le but ultime de toutes les religions est de parvenir à la souveraineté de Dieu. Atteindre cet objectif nécessite également l'harmonie et la paix entre les religions, qui ne peuvent être atteintes que par le dialogue. Toutes les religions sont venues pour unir les êtres humains et non pour les diviser. La condition nécessaire pour réaliser cette union est la reconnaissance de l’autre, car les religions sont complémentaires et non contradictoires ».

SR Bahat, président du Congrès indien de philosophie et membre du Conseil central du Centre indien de recherches philosophiques, a déclaré : « Les religions sont des manifestations de la conscience humaine et ont joué un rôle important dans l'évolution humaine. Par conséquent, il est urgent de faire une distinction entre sectarisme et religion ».

L’Archevêque iranien Sabouh Sarkissian, a déclaré : « Le dialogue est une base efficace pour toute coopération. Les Iraniens et les Indiens appartiennent à une civilisation riche et précieuse, qui est à la fois le berceau de la religion et de la culture ».

Citant les paroles de l'Imam Ali (as) qui a déclaré que « tous les êtres humains étaient des frères et les enfants d'Adam (as) », il a souligné l'importance d'un vrai dialogue pour l'humanité qui souffre aujourd'hui, de l'injustice, de la pauvreté, de l'immoralité et des discriminations.

Mohammad Ali Rabbani, attaché culturel iranien à Delhi, était un autre orateur de ce webinaire. Faisant référence aux capacités de dialogue au niveau religieux et culturel, entre l'Iran et l'Inde, il a déclaré : « Les possibilités de dialogue interreligieux sont importantes dans les relations entre l’Iran et l’Inde, en raison de la diversité religieuse et culturelle de l’Inde, et du soutien de la culture et de la civilisation islamiques iraniennes ».

3958626

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: