11:21 - March 14, 2021
Code de l'info: 3476072
Téhéran(IQNA)-Après que le gouvernement français a promulgué une nouvelle loi appelée « Charte des valeurs de la République française » pour restreindre les musulmans et leurs activités dans le pays, sous prétexte de lutter contre l'extrémisme, beaucoup de débats sur l'action du gouvernement d'Emmanuel Macron sont apparus.

De nombreux critiques ont considéré la décision du gouvernement comme un moyen pour compenser ses revers politiques, la décrivant comme un facteur de division supplémentaire dans la société française.

« Selon de nombreux experts, la Charte des valeurs de la République française risque d'assimiler l'islam à l'islamisme extrémiste et par conséquent, de criminaliser injustement la société musulmane dans son ensemble. La raison pour laquelle cette loi est néfaste est qu'elle éloigne la grande majorité des citoyens musulmans respectueux des lois, des valeurs de la République française » a déclaré Richard Woollin, professeur d'histoire et de sciences politiques à l'Université de New York, dont les études et les livres portent sur les dictatures et les mouvements politiques d'extrême droite et d'extrême gauche, en Europe et dans le monde.

Dans un entretien avec l'Agence iranienne de presse coranique (IQNA), il a évoqué la récente décision du gouvernement français concernant les musulmans et ses raisons.

« À mon avis, la nouvelle loi est totalement néfaste et conforme aux pires motifs et préjugés de certains Français. Tout d'abord, comme l'ont souligné de nombreux experts, la « Charte des valeurs de la République française » risque d'assimiler l'islam à l'islamisme extrémiste et donc de criminaliser injustement la société musulmane dans son ensemble.

Cette loi est néfaste car elle éloigne les musulmans des valeurs de la République française. Dans cette guerre revendiquée à tort contre l'islam, la République française a montré sa profonde intolérance à l'égard de ceux qui n'acceptent pas la laïcité à la française.

Le mauvais bilan de Macron, son arrogance et son manque d’expérience, ont provoqué un succès considérable du Front national. Pour relever ce défi, Macron doit utiliser leurs slogans qui depuis la création du Front national en 1971, inscrivent le nationalisme, la xénophobie, l'antisémitisme et l'islamophobie à l’ordre du jour du parti.

En principe, le modèle républicain ne peut tolérer « l'altérité » ou la « différence ». Si vous regardez les statistiques démographiques et la croissance de l'extrémisme islamique en France, vous verrez que ceux qui sont fascinés par l'extrémisme islamique se soulèvent contre l'indifférence et l'hostilité de la société française dominante.

Le problème principal n'est pas l'islam, mais l'échec de la France à intégrer. L'extrémisme islamique est devenu un dernier recours pour les jeunes musulmans, incapables de faire leurs preuves et de progresser, en raison des préjugés culturels systémiques de la société française. Les partis populistes de droite ont émergé et se sont développés comme une option politique xénophobe, suite à l'échec des démocraties occidentales à tenir leurs promesses aux citoyens.

Ceci est un autre exemple « d’échec d'intégration ». Les partis populistes servent les intérêts des couches sociales dont la croissance sociale est bloquée, ceux dont les aspirations sont constamment négligées par de grands capitalistes et une « classe politique » arrogante. La démocratie européenne est devenue incroyablement fragile et le climat politique français est terriblement instable, les républicains sont fondamentalement effondrés.

Les musulmans ont longtemps été considérés comme des citoyens de seconde zone dans la société française. Même pour des familles musulmanes qui vivent en France depuis plusieurs générations, il existe de nombreux obstacles, visibles et invisibles, à leur intégration. Lorsque les politiciens français accusent les immigrés musulmans d’être incapables de s'intégrer, cela signifie blâmer la victime à la place de l'agresseur », a-t-il dit.

3957849

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: