9:04 - April 27, 2021
Code de l'info: 3476491
Téhéran(IQNA)-Le Centre Islamique de Formation et de Documentation (CIFOD) Guinée a bouclé dimanche 25 avril 2021, la 11ème édition de son programme intitulé : Apprendre à lire le coran en trois mois.

La cérémonie de clôture a eu lieu au groupe scolaire La Source, sise à la minière, dans la commune de Dixinn (Conakry). Elle a mobilisé plusieurs responsables du CIFOD et de nombreux autres citoyens, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Entamée en janvier dernier, la 11ème édition du programme « Apprendre à lire le coran en trois mois » s’est achevée en ce mois d’avril 2021. Elle s’est déroulée dans 15 centres de formation, tous à Conakry, et a connu la participation d’environ 600 personnes. A l’issue de cette session, le CIFOD-Guinée a organisé une cérémonie de clôture, qui a été marquée par une conférence-débat et une remise de diplômes à certains participants à ce programme.


Mamadou Nassirou Diallo, coordonnateur du CIFOD en Guinée

« Le CIFOD-Guinée est un centre islamique de formation et de documentation qui a un programme de formation continue en séances de 3 mois. A la fin de chaque 3 mois, on reprend pour 3 autres mois encore. Maintenant, à la fin de chaque session de formation, si les conditions sont favorables, on organise une cérémonie de clôture au cours de laquelle on anime une conférence islamique et on donne les résultats. Aujourd’hui, on a même donné les diplômes à la première promotion », a indiqué Mamadou Nassirou Diallo, coordinateur du Centre Islamique de Formation et de Documentation de Guinée.

La conférence islamique organisée à cette occasion a porté sur l’importance du ramadan et du coran. Elle a été animée par Oustaz Moussa Diané, enseignant à la Faculté des Sciences sociales à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia. « Notre conférence porte sur la valeur du ramadan et du saint coran et les conséquences que cela peut engendrer en faveur du musulman dans ce monde ici-bas et dans l’au-delà », a-t-il indiqué, avant de rappeler quelques comportements que les musulmans doivent adopter pendant le mois de ramadan


Oustaz Moussa Diané, enseignant à la Faculté des Sciences sociales à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia

« En ce mois de ramadan, le jeûneur doit beaucoup veiller à son jeûne pour ne pas qu’il soit gâté par des actes matériels et psychologiques, comme mentir, trahir, tricher, voler, commettre des actes de corruption… Le fidèle devra également multiplier les bonnes actions, intensifier la lecture du saint coran et les actes de générosité. Le prophète était généreux à tout moment, mais il était plus généreux pendant le mois de ramadan. Pour ce qui est de la lecture du coran, elle a des avantages multiformes, parce non seulement elle renforce la foi mais aussi elle éclaircit la conscience du musulman.

La lecture du saint coran permet au fidèle musulman lecteur du coran d’avoir des relations beaucoup plus étroites avec le seigneur, de lutter contre les mauvaises pensées qui habitent son cœur et sa conscience. L’une des grandes récompenses que vous pouvez en tirer, c’est ce que le prophète Mohamed (PSL) nous a enseignés. Il a dit que quand on lit une seule lettre du saint coran, on a dix récompenses. Si on lit beaucoup, on ne saura donc pas combien de récompenses gagne-t-on », a dit le conférencier, Oustaz Moussa Diané.

Au nom de ses collègues, Abdoul Wahab Diakhaby, un des participants au programme du CIFOD, a exprimé sa satisfaction par rapport à la qualité de la formation. Il a remercié les formateurs et les encadreurs pour leur disponibilité et leur soutien. « Nous tous, ici présents, on s’est fixé des objectifs élevés et on cherche à les atteindre et à les dépasser dans la connaissance du coran. Ce n’est pas facile parce que chacun d’entre nous est confronté à une lutte pour la vie dans un environnement particulièrement difficile. Nous avons nos obligations sociales et professionnelles. Mais Dieu a dit : il faut me connaître pour m’adorer.

Ainsi, je me suis personnellement dit qu’au bout de l’effort, il existe toujours plus de bonheur. Au nom de tous les collègues, je remercie sincèrement nos responsables et formateurs pour leur disponibilité. Je les félicite également au nom de tout le monde pour la qualité de la formation donnée. Je vais dire quoi également ? C’est exhorter les jeunes générations à beaucoup plus de courage et de persévérance pour atteindre les résultats souhaités. C’est dur mais il faut y mettre la stratégie qui sied. Il faut donc ajuster les programmes pour atteindre cet objectif important », a dit le porte-parole des apprenants.

guineematin

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: