14:20 - June 17, 2021
Code de l'info: 3477051
Téhéran(IQNA)-À l’approche de l’élection présidentielle du 18 juin, le Leader de la Révolution islamique, l’Ayatollah Seyyed Ali Khamenei, s’adresse à la nation dans un discours télévisé où il a qualifié la prochaine élection de « décisive ».

Dans son discours en direct diffusé en ce mercredi 16 juin à la télévision d’État et sur les réseaux sociaux, le Leader de la Révolution islamique a insisté à la fois sur les aspects républicains et islamiques de l’État en Iran.

Le Leader de la Révolution islamique a déclaré que les médias américains et anglais, ainsi que leurs « mercenaires », avaient tenté de creuser un fossé entre le peuple iranien et l’État en essayant de décourager les gens de participer à l’élection présidentielle, « parce que rester à l’écart des élections, c’est rester à l’écart de l’État », a-t-il souligné.

« Mais la majeure partie du peuple a montré que malgré tout ce que les médias étrangers disent, il fera le contraire », a déclaré l’Ayatollah Khamenei.

Le Leader de la Révolution islamique a déclaré que les élections devraient être considérées comme allant au-delà des points de vue des factions et des courants politiques, qualifiant la participation aux élections d’« acte de vertu ».

L’Ayatollah Khamenei a déclaré qu’un taux de participation élevé aux élections signifie que l’État bénéficie d’un soutien populaire profond, ce qui aura un « impact exceptionnel » sur la puissance de l’Iran sur la scène internationale.

Il a déclaré que les ennemis de l’Iran cherchaient à décourager les électeurs parce qu’ils savaient que si l’État n’avait pas le soutien du peuple, ils pourraient avoir l’espoir de déstabiliser le pays.

Le Leader de la Révolution islamique a déclaré qu’une faible participation aux élections entraînerait une pression accrue sur l’Iran de la part des ennemis du pays.

L’Ayatollah Khamenei a déclaré que les élections organisées en Iran ont toujours été tenues dans les meilleures conditions, précisant que l'élection des précédents présidents, aux points de vue politiques parfois divergents, en est la preuve.

Le Leader de la Révolution islamique a ensuite rejeté l'idée que l’élection du 18 juin n’est pas compétitive et a cité comme preuve les affrontements et la divergence d’idées qui ont été affichés lors des trois récents débats télévisés.

Le Leader de la Révolution islamique a déclaré que certains Iraniens des classes défavorisées hésitent peut-être à participer aux élections parce qu’ils pensent que leurs problèmes économiques n’ont pas été résolus par les gouvernements précédents. Il a reconnu que leurs préoccupations étaient vraies, mais a déclaré que « leur décision de ne pas voter ne l'est pas ».

L’Ayatollah Khamenei a exhorté les jeunes Iraniens, « toujours au premier rang et toujours en train d’encourager les autres à aller vers l’avant », à promouvoir également la participation aux élections du 18 juin.

Le Leader de la Révolution islamique a ensuite demandé aux autorités de s’assurer tout d'abord que la santé des électeurs ne soit pas compromise en raison de la pandémie de COVID-19 ; que les bulletins de vote arrivent à temps et ne manquent dans aucun bureau de vote, et que le scrutin puisse être correctement organisé pour les expatriés iraniens dans les pays étrangers.

presstv

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: