8:56 - June 19, 2021
Code de l'info: 3477064
Téhéran(IQNA)-Les musulman japonais sont confrontés au problème du manque de terrain pour enterrer leurs morts selon les rituels islamiques et demandent aux responsables de leur accorder des terrains dans chaque province.

Selon NHK, un nombre restreint de cimetières au Japon ont accepté d’accueillir les morts musulmans et les musulmans surtout à l’Ouest du Japon sont confrontés à des problèmes dans ce domaine.

Muhammad Tahir Abbas Khan, chef d’un groupe de musulmans japonais a demandé au ministère de la Santé et du Bien-être d'établir des cimetières.


Un groupe musulman de la ville de Beppu dans la préfecture d'Oita a acheté un terrain dans une ville voisine il y a trois ans. Il doit encore obtenir l'approbation pour créer un lieu de sépulture après des pourparlers avec les autorités de la ville.


Le groupe souhaite au moins un cimetière public pour chaque préfecture où l'inhumation peut être choisie en fonction de la foi, ou pour sécuriser une section pour l'inhumation dans les cimetières publics existants.


Abbas Khan a déclaré qu'il souhaitait que le gouvernement reconnaisse le problème et établisse des cimetières afin que les personnes d'origines culturelles et de confessions différentes puissent vivre leur vie sans se soucier des problèmes après leur mort.


Les experts estiment qu'environ 230 000 musulmans vivaient au Japon à la fin de 2019, soit environ le double du chiffre 10 ans plus tôt. Le nombre a augmenté lorsque le Japon a commencé à accepter plus de travailleurs de l'étranger.

3978196

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: