10:52 - June 28, 2021
Code de l'info: 3477182
Téhéran(IQNA)-Bien que le statut de la religion et l'utilisation de symboles religieux dans les lieux publics soient devenus des sujets controversés en France, en raison du gouvernement laïc, la situation des musulmans dans l'armée française est différente.
Le New York Times a rendu compte de la situation des musulmans dans l'armée française, en publiant une photo de six soldats français en uniforme militaire, participant à la prière du vendredi dans une petite mosquée décorée de versets coraniques dans une base militaire française, au sud du Liban.
 
Selon ce rapport, les soldats musulmans français retournent travailler à la base militaire, après la prière du vendredi, organisent les cérémonies du Ramadan à la mosquée et rompent leur jeûne avec des chrétiens, dans la mosquée.
 
Concernant la situation des musulmans en France, les militaires ont déclaré : « Il n'est pas facile d’organiser des cérémonies religieuses en France, parce que le président Emmanuel Macron a déclaré dans un discours, que l’islam était un obstacle à l'unité du peuple ».
 
Anwar, un soldat français de 31 ans qui a rejoint l'armée française il y a 10 ans, et qui n'a pas pu révéler son identité en vertu de la loi militaire française, a déclaré à propos du traitement réservé aux musulmans dans l'armée française : « La tolérance que nous voyons dans l'armée française, n’existe pas en dehors de l'armée ».
 
Le rapport poursuit en disant que l'armée française a une interprétation plus libérale de la laïcité et construit des mosquées dans ses bases militaires, en France et à l'étranger, comme à la base militaire du village de Deir Kifa, dans le sud du Liban, où sont stationnés environ 700 soldats français et forces affiliées à l'ONU. Selon le New York Times, l'armée française fournit de la nourriture halal aux soldats musulmans, reconnaît les jours fériés musulmans et ajuste les heures de travail des soldats musulmans pour leur permettre d’assister aux prières du vendredi.
 
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: