11:39 - August 15, 2021
Code de l'info: 3477686
Téhéran(IQNA)(Les tensions généralisées qui ont éclaté lors de l'élection présidentielle afghane, au cours de laquelle le gouvernement afghan a été divisé entre Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani, sont une des causes de l'inefficacité du gouvernement.

Selon certains experts, l'un des facteurs qui a amené les talibans à ce stade n'est pas leur puissance militaire mais le découragement du peuple face au gouvernement et à la structure corrompue de l'Afghanistan, qui ont conduits les gens à une sorte d'empathie et de solidarité avec les talibans.

Les récents développements en Afghanistan et la chute des villes et des provinces afghanes aux mains des talibans, qui s'est produite très rapidement, ont suscité des inquiétudes sur ce qui se passe dans ce pays, et sur l'avenir du peuple et du gouvernement afghan.

La situation de Mohammad Amir Ismail Khan, commandant djihadiste et des Forces populaires, une proposition de partage du pouvoir avec les talibans en échange d'un arrêt des violences, la démission éventuelle du président afghan Ashraf Ghani et la proposition de la formation d'un gouvernement intérimaire avec les talibans ont été les évènements importants de ces derniers jours sur la scène politique afghane.

فساد دولتی، ناامیدی مردم و قدرت گرفتن طالبان

Au niveau international, outre l'annonce de l'évacuation du personnel diplomatique et des organisations internationales d'Afghanistan, et les remarques du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, sur la nécessité pour les talibans d'arrêter les attaques, le Premier ministre britannique a déclaré que les développements actuels étaient le résultat de la décision de Biden de retirer les forces de l'Otan. Il a rejeté la solution militaire en Afghanistan, déclarant : « Nous devons être réalistes quant à la capacité de la Grande-Bretagne et de toute autre puissance à mettre en œuvre une solution militaire dans ce pays. Ce que nous pouvons faire, c'est travailler avec nos partenaires de la région et du monde entier, dont nous partageons les intérêts, pour empêcher que l'Afghanistan redevienne la proie des terroristes ».

Les causes de la chute du gouvernement afghan et de la montée des talibans peuvent être globalement divisées en deux parties, nationales et internationales. Sur la scène internationale, les rumeurs du retrait américain d'Afghanistan, amorcé sous la présidence de Donald Trump, ont finalement abouti à des négociations entre le gouvernement américain et le représentant des talibans, et à un accord de paix. L'accord a marqué le début du retrait américain d'Afghanistan. Ce départ et les événements qui ont suivi rappellent un peu l’Irak où après le retrait de l'armée américaine, daesh est arrivé au pouvoir et dont les résultats ont été la guerre et la destruction de grandes parties de l'Irak. En fait, on peut dire que Biden et son gouvernement sont directement responsables de la situation en Afghanistan. Depuis que Biden a annoncé le retrait complet des États-Unis, les talibans ont pris le contrôle de plus d'un tiers des 34 capitales provinciales de l'Afghanistan et contrôlent plus de la moitié des quelque 400 districts du pays. Les talibans ont également pris une grande partie du nord de l'Afghanistan, loin de leurs bases traditionnelles dans le sud et l'est du pays, indiquant une forte stratégie militaire. En effet, les talibans contrôlent désormais les villes clés d'Herat et de Ghazni située à moins de 160 km de Kaboul sur l’autoroute la plus importante du pays, entre Kaboul-Kandahar.

فساد دولتی، ناامیدی مردم و قدرت گرفتن طالبان

Les responsables américains espèrent que les talibans arrêteront leur avancée cette semaine après les avertissements des pays de la région et de leurs voisins - Pakistan, Russie, Chine et Turquie – et ont annoncé que si les talibans prennent le pouvoir par la force, ils ne reconnaîtront pas leur gouvernement. Cette pression diplomatique arrive un peu tard vu les avancées des talibans sur le terrain.

Le rôle de la corruption organisée et généralisée au sein du gouvernement afghan ne doit pas être négligé. En fait, la corruption et l'inefficacité du gouvernement peuvent être considérées comme les raisons internes de la situation actuelle. Les tensions généralisées qui ont éclaté lors de l'élection présidentielle afghane, au cours de laquelle le gouvernement afghan a été divisé entre Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani, sont une des causes de l'inefficacité du gouvernement.

L'avenir de l'Afghanistan est inconnu. Malgré tous leurs succès sur le champ de bataille, les talibans finiront par rencontrer des difficultés dues à leur méconnaissance de la société et de la façon dont le gouvernement est dirigé en Afghanistan. L'Afghanistan est devenu, dans une certaine mesure, une société urbaine moderne depuis l'invasion américaine en 2001. Pour les millions de femmes afghanes qui ont fréquenté les écoles et les universités au cours des deux dernières décennies, la perspective d’un retour des talibans au pouvoir n’a rien de positif.

3990601

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: