Abdul-Malik al-Houthi :
9:29 - September 21, 2021
Code de l'info: 3478081
Téhéran(IQNA)-"La révolution est une grande réussite, et se poursuit toujours... Il y avait une tutelle étrangère au Yémen avant la révolution, et les anciennes factions politiques n'avaient aucune intention d'obtenir l'indépendance et la liberté de la nation yéménite", a affirmé le chef du mouvement de résistance yéménite.

Le chef du mouvement de résistance yéménite Ansarullah a déclaré que les États-Unis étaient chargés d'administrer les affaires intérieures de son pays avant la révolution populaire contre l'ancien président yéménite Abd Rabbuh Mansur Hadi, mieux connue sous le nom de révolution du 21 septembre.

Abdul-Malik al-Houthi a déclaré lundi après-midi lors d'un discours télévisé en direct de la capitale yéménite de Sanaa qu'une telle tutelle étrangère avait conduit à l'effondrement et à l'occupation complète du Yémen.

Il a souligné que Washington dirigeait les affaires du Yémen avant la révolution du 21 septembre et que l'ambassade des États-Unis à Sanaa avait le dessus sur le bureau présidentiel.

« Il y a eu des explosions, des assassinats et des éléments terroristes takfiri avant la révolution. Les ennemis ont fait tout leur possible pour éliminer les sources de la puissance financière et spirituelle du Yémen et pousser le pays au bord de l'effondrement pour l'occuper », a déclaré le chef d'Ansarullah.

Le chef d'Ansarullah a ajouté que les États-Unis avaient utilisé les terroristes d'al-Qaïda pour créer la division au sein du Yémen et faire avancer leur programme hégémonique, soulignant que Washington cherchait également à influencer le système éducatif du Yémen en faveur du régime israélien.

Il a ajouté que l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis (EAU) ne sont que des pions entre les mains des États-Unis et sont des « vaches à traire » par Washington pour servir les intérêts du régime de Tel-Aviv.

« La nation yéménite a décidé de rejeter la capitulation devant les projets américains et israéliens, et d'être reconnue par sa foi et sa dignité », a déclaré Houthi.

Le chef d'Ansarullah a souligné que la révolution du 21 septembre représentait des personnes de tous les horizons de la société yéménite ainsi que diverses tribus et partis politiques.

« Aucune campagne de haine, émeutes ou actes de vandalisme n'a assuré la révolution du Yémen. Les États-Unis, cependant, n'ont ménagé aucun effort pour empêcher la formation d'un gouvernement viable après la révolution. Les troupes américaines ont dû se retirer du Yémen », a déclaré Houthi.

« Les États-Unis ont imposé une agression contre le Yémen pour empêcher la nation d'atteindre ses objectifs. Les Yéménites ont été inébranlables et ont fait d'énormes sacrifices face à l'agression », a-t-il ajouté.

« Nous ne pouvons pas permettre à des étrangers de prendre le contrôle des ressources naturelles du Yémen et de maintenir la population dans une pauvreté abjecte. Les intérêts des gens sont une priorité pour nous. Nous luttons pour l'indépendance, la liberté et le contrôle de la nation yéménite sur sa richesse nationale », a souligné le chef d'Ansarullah.

Il a déclaré que le gouvernement du salut national du Yémen, basé à Sanaa, s'employait à réformer les institutions de l'État dans ce pays arabe frappé par la crise et souhaitait nouer des relations amicales avec tous ses pays voisins et la communauté internationale.

Le leader Ansarullah a conclu que le Yémen continuera à soutenir fermement la cause palestinienne et leur lutte contre l'occupation israélienne.

3998914

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: