8:46 - September 27, 2021
Code de l'info: 3478146
Téhéran(IQNA)-La Corée du Sud est confrontée à des défis contradictoires dans ses relations avec sa population étrangère. D'une part le faible taux de natalité du pays nécessite l'importation de main-d'œuvre étrangère, tandis que d'autre part le pays peine parfois à protéger les droits humains des étrangers.

Selon PressTV, des militants anti-islamiques et certains habitants de Daegu, en Corée du Sud, protestent contre la construction légale d'une mosquée. En plus de harceler les musulmans locaux, ils ont bloqué l'accès à la construction et créé une pétition en ligne, propageant la haine islamophobe. Moaz Razaq, titulaire d'un doctorat en informatique à l'université voisine, ne veut qu'une installation appropriée pour que les 150 étudiants musulmans locaux puissent prier.

La conception de la mosquée avait reçu les autorisations nécessaires, mais après une plainte, le bureau de district a arrêté la construction. Lorsque cette suspension initiale a été levée sur l'ordre du tribunal, les protestations et le blocage ont commencé.

Les manifestants anti-mosquée ont exprimé leur crainte de l'islamisation du pays, se plaignant de la tenue et de l'odeur des musulmans.

Pendant ce temps, les poutres et la charpente de la mosquée et d'autres matériaux de construction ont été endommagés par l'exposition, ce qui a duré plus de 6 mois.

Dans la petite maison à côté du chantier de construction, les étudiants musulmans locaux continuent d'offrir leurs prières, tout en cherchant une solution.

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: