6:38 - October 16, 2021
Code de l'info: 3478363
Téhéran(IQNA)-Un groupe de défense des droits de l'homme accuse les autorités saoudiennes de la mort du savant Moussa al-Qarni, professeur de droit islamique et ancien doyen de l’Université islamique des sciences et de la technologie, qui avait subi un accident vasculaire cérébral en prison et avait été transféré dans un hôpital psychiatrique en raison d’une négligence en prison.
Plusieurs groupes de défense des droits humains, dont le groupe de défense des droits de l’homme saoudien ALQST, ont rapporté que Moussa al-Qarni, un ancien professeur d’université, est décédé après que sa santé se soit détériorée alors qu’il purgeait une peine de 15 ans de prison.

« Moussa Al-Qarni a été soumis à une torture brutale, et les autorités saoudiennes lui ont délibérément fait du mal en lui donnant des médicaments inadaptés », a déclaré le groupe de défense des droits sur Twitter.

« L’ALQST s’interroge sur les causes du décès et appelle à une enquête internationale. »
 
Le compte Twitter M3takl (détenu), qui s’inquiète du sort des prisonniers saoudiens, a écrit : « Nouvelles urgentes. Il a été confirmé que le prisonnier Dr Moussa Al-Kani souffrait d’un accident vasculaire cérébral qui lui a fait perdre le contrôle de ses pensées en raison de son état de santé en prison. « 

« Dr. Mousa Al-Qarni a agressé de manière déraisonnable le prisonnier qui vivait dans la même cellule que lui à plusieurs reprises. Puis il a été transféré à l’isolement. Après un comportement plus étrange, il a été révélé qu’il avait eu un accident vasculaire cérébral et qu’il avait été transféré dans un hôpital psychiatrique… … N’est-ce pas un grand crime ? a ajouté l’activiste.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: