11:23 - January 18, 2022
Code de l'info: 3479457
Téhéran(IQNA)-Le gouvernement ghanéen essaye de faciliter les investissements et l'entrée de capitaux dans le pays. Cela s'applique également aux étrangers qui ont l'intention de travailler dans le domaine des startups.

En Iran, des organisations comme le « Yas International Innovation Center », tentent de préparer les étudiants et les diplômés au marché du travail. L’Agence iranienne de presse coranique (IQNA) a interrogé deux stagiaires de ce centre sur le statut et la situation des startups dans leur pays.

Amshawu Al Hassan, experte ghanéenne en gestion d'entreprise, a déclaré : « Les startups au Ghana sont très pratiques. Tout d'abord, vous devez savoir quel est votre objectif pour démarrer cette startup et quelles idées vous avez pour sa croissance.

مسائل اقتصادی در نیجریه باعث تشویق افراد به خویش‌فرما شدن است

L’étape suivante consiste à rechercher des personnes qui ont déjà travaillé sur ce marché et à apprendre leurs méthodes de négociation et leurs expériences. Les startups qui se concentrent sur les besoins de la jeune génération ont plus de succès que les autres startups.

La plupart des jeunes aiment entrer au gouvernement après avoir obtenu leur diplôme, mais les ONG encouragent les jeunes à entrer dans le secteur privé, pour gagner plus d'argent. Les meilleures startups sont celles qui sont liées aux secteurs de l’alimentation et de l'agriculture ».

مسائل اقتصادی در نیجریه باعث تشویق افراد به خویش‌فرما شدن است

Yahya Abdulmomen du Nigéria, diplômé en gestion d'entreprise, concernant le marché du travail et le rôle des startups au Nigeria, a déclaré : « La situation démographique et économique du Nigeria a forcé les gens à avoir leur propre entreprise. Ce que j'apprends dans ce centre (Yas Center), me préparera à entrer sur le marché du travail au Nigeria.

Le plus gros problème pour démarrer une entreprise ou une startup au Nigeria, est le manque de capitaux. Cependant, il existe un soutien gouvernemental pour les startups. Le gouvernement soutient les entreprises qui appartiennent aux jeunes et les start-up, et leur accorde des prêts.

Il existe également des allégements fiscaux pour certaines startups qui varient en fonction de leur niveau. Compte tenu de la formation que j'ai reçue en Iran au Yas Center, j'espère pouvoir travailler à mon retour au Nigeria, dans le domaine de l'export et du commerce extérieur ».

4028982

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: