Une conférence interreligieuse s’est tenue à Riyad

9:07 - May 15, 2022
1
Code de l'info: 3480690
Téhéran(IQNA)-Une conférence internationale dédiée aux valeurs communes aux religions a réuni les 11 et 12 mai en Arabie Saoudite une centaine de leaders et responsables religieux, parmi lesquels des personnalités venues de France.

Un Forum pour la promotion des valeurs communes aux croyants s’est tenu les mercredi 11 et jeudi 12 mai à Riyad, la capitale saoudienne, sous l'égide de la Ligue islamique mondiale (LIM), avec le soutien du Vatican. Des représentants des grandes religions ont été invités pour ce rendez-vous historique dans le royaume wahhabite visant à explorer ensemble les possibilités de partager des valeurs et une vision commune pouvant déboucher sur une coopération concrète entre cultes sous diverses formes.

Une centaine de leaders musulmans, chrétiens, juifs, hindous, bouddhistes, se sont rassemblés à cette fin. Selon nos informations, une délégation française comptant huit responsables religieux était présente à cette conférence d’un genre inédit en Arabie Saoudite. Celle-ci avait déjà accueilli un premier forum interreligieux, celui du G20 en 2020, mais avait alors été organisé en visioconférence en raison de la pandémie de la Covid-19.

Côté musulman, Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) et de l’Union des mosquées de France (UMF), Tareq Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux, ont fait le voyage. Figurait aussi Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l’islam de France (FIF) avec lequel la LIM a organisé une conférence interreligieuse en 2019 à Paris.

Côté juif et chrétien, Michel Serfaty, rabbin et président-fondateur de l'Amitié judéo-musulmane de France (AJMF), Moché Lewin, conseiller spécial du Grand Rabbin de France, Vincent Feroldi, prêtre et ancien directeur du Service national des relations avec les musulmans (SNRM), étaient aussi de la partie, de même qu'Emmanuel Adamakis, ancien président de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France.
 
Une reconnaissance de l'universalité des droits de l'Homme
Dans un communiqué final publié à l’issue de ces deux journées d’échanges, les participants ont affirmé partager une vision commune tenant compte de « la nécessité de respecter la diversité religieuse et les caractéristiques uniques de chaque religion ou secte », de « l’universalité des droits de l’Homme, quels que soient la religion, le genre ou la race », de « l’importance d’un dialogue entre les leaders, les institutions et les communautés religieuses pour anticiper et désamorcer les conflits », de même que « l’importance d’un travail inter et multiconfessionnel entre représentants des divers cultes pour combattre les idéologies extrémistes ».

« Ce grand forum reflète une croyance sincère dans la valeur de la coopération pour le bien et une profonde conscience que nous sommes comme des passagers sur un navire unis par le destin, et que le salut de l'humanité passe par la solidarité et la coopération », a indiqué le cheikh Abdallah Bin Bayyah, président du Forum pour la promotion de la paix dans les sociétés musulmanes. « Tous nos rôles doivent se compléter pour aider à restaurer la conscience morale de l’humanité, les valeurs de miséricorde et de secours, ainsi que le sens de la coopération et de la charité. »

De son côté, le cardinal Pietro Parolin estime que l'initiative est un événement unique en ce qu’il a non seulement « réuni des fidèles de différentes religions sur le sol saoudien pour la première fois ». « Le véritable dialogue interreligieux se concentre d’abord sur les convergences sans pour autant ignorer les différences », selon secrétaire d'Etat du Vatican.
 
Vers une encyclopédie des valeurs communes ?
« Les différents organes de l’Organisation des nations unies ainsi que les institutions nationales concernées de par le monde doivent redoubler d’efforts pour combattre toutes les formes de discrimination et d’exclusion à l’égard des minorités religieuses, culturelles ou ethniques. Elles doivent travailler à l’édification d’une législation solide et efficace », lit-on parmi les recommandations émises à l'issue du Forum.

Les participants appellent « l'ensemble des pays et de la communauté internationale à faire tout leur possible pour assurer la protection des lieux de culte, pour garantir leur accès aux fidèles, pour préserver leur rôle spirituel et les tenir éloignés des conflits politiques ou intellectuels ainsi que des querelles sectaires ». Enfin, les leaders religieux, qui souhaitent travailler à l'édition d'un « encyclopédie des valeurs humaines communes », plaident pour la création d'une « Journée internationale célèbrant les points communs entre les religions et les cultures du monde entier ».
 
 « Les buts de cette conférence sont en adéquation avec les valeurs de la Ligue islamique mondiale. La LIM est impatiente de pouvoir construire des partenariats humanitaire pour aboutir à un monde plus coopératif et plus apaisé », a fait savoir son secrétaire général, Mohammed Al-Issa, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale.

« Cette conférence traite quelques-uns des enjeux les plus importants du moment, a-t-il précisé. En tant que première ONG islamique du monde dont le siège est installé dans le berceau de l’Islam en Arabie Saoudite, nous avons une responsabilité particulière d'engager ce travail. Qu’il soit question de faire face au changement climatique, de soutenir les réfugiés ou les communautés fragiles, ou bien tout simplement de diffuser des messages de paix et de coexistence, la confiance et la coopération interconfessionnelles que cet événement peut favoriser sont indispensables pour soutenir ces buts concrets. »
 saphirnews

Publié: 1
En revue: 0
Non publiable: 0
Anonyme
0
0
Excellente initiative ,pourvu qu 'elle soit suivie ds les faits !!
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* :