9:38 - May 29, 2022
Code de l'info: 3480838
Téhéran(IQNA)-Les autorités de l'Union européenne (UE) causeraient des souffrances aux patients palestiniens atteints de cancer dans le cadre d'une campagne visant à apaiser le régime de Tel-Aviv.

La présidente du Parlement européen, Roberta Metsola et le Premier ministre israélien Naftali Bennett Selon PressTV, citant un rapport publié par la publication en ligne Electronic Intifada, le bloc des 27 membres a retenu une grande partie du financement fourni pour aider à soutenir les Palestiniens vivant sous occupation militaire israélienne – près de 230 millions de dollars – sous prétexte que les manuels scolaires palestiniens doivent subir des révisions et changements.

Selon le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), la suspension de l'aide depuis l'année dernière affecte gravement des secteurs critiques et paralyse les services, y compris les soins de santé à l'est d'al-Qods, où les hôpitaux fournissent des traitements vitaux aux Palestiniens de tous les territoires occupés.

« Ces restrictions punissent les patients en phase terminale qui ne peuvent pas obtenir de médicaments vitaux et obligent les enfants à avoir faim lorsque les parents n'ont pas les moyens d'acheter de la nourriture. Les Palestiniens paient le prix le plus cruel pour les décisions politiques prises à Bruxelles », a déclaré Jan Egeland, secrétaire général du NRC, plus tôt cette semaine.

Le groupe de défense des droits a souligné qu'au moins 500 patients atteints de cancer, diagnostiqués depuis septembre dernier, n'ont pas pu accéder à des traitements vitaux adéquats à l'hôpital Augusta Victoria dans l'est d'al-Quds occupé.

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: