Invitation à la pensée critique, une caractéristique importante de la pensée Shariati

11:23 - June 20, 2022
Code de l'info: 3481087
Téhéran(IQNA)-Le 19 juin est le jour de l'anniversaire de la mort d'Ali Shariati, écrivain, islamologue, sociologue et chercheur religieux des années 40 et 50, un personnage qui fait toujours polémique plus de quatre décennies après sa disparition.

À l'occasion du 45ème anniversaire de sa mort, l’Agence iranienne de presse coranique (IQNA) a interviewé Abdul Aziz Sashedina, professeur à l'Université George Mason en Virginie et ancien étudiant du Dr Shariati dans les années 40, qui a qualifié l'invitation à la pensée critique dans l'étude de la religion, et le rejet de la soumission intellectuelle à l'Occident, de « caractéristiques importantes » de la pensée de Shariati.

Formé en Inde, en Irak, en Iran et au Canada, sashedina a obtenu son doctorat à l'Université de Toronto. Au cours des 10 dernières années, Sashadina a concentré ses études sur l'éthique sociale et politique dans l'Islam, y compris les relations interreligieuses, l'éthique médicale et les droits de l'homme dans l'Islam.

Au sujet de ses relations avec le Dc Shariati, il a déclaré : « Lorsque j'ai terminé mes études en Inde, je suis venu en Iran en 1966, pour suivre des cours à l'Université Ferdowsi de Mashhad. A cette époque, le Dr Shariati venait de rentrer de France, et de nombreux jeunes de l'université étaient attirés par ses idées. Je me suis inscrit à ses cours d'histoire. Son approche de l'enseignement était très spéciale et sa méthode pour discuter de la validité des premières sources islamiques sur le Prophète (as) et l'histoire de la société islamique, était également nouvelle. Pour la première fois, beaucoup de jeunes étudiants, se familiarisaient avec la méthodologie critique pour comprendre l'histoire de Islam. Il respectait les étudiants de partout sans les humilier. Il a ravivé l'estime de soi des Iraniens dont certains portaient à l'époque, costume et cravate, et considéraient l'alcool comme un « signe de modernité ».  Le Dr Shariati s'intéressait aux pays africains qui luttaient contre la colonisation française, allemande et anglaise (les trois grands colonisateurs de l'Afrique). Il était très influencé par Franz Fanon et d'autres penseurs de gauche dans ses idées sur l'occidentalisation. À l'époque, j'ai pensé qu'il était temps pour moi, en tant que « Tanzanien colonisé », de retrouver ma véritable identité.  

دعوت به تفکر انتقادی و پرهیز از خودباختگی؛ ویژگی برجسته اندیشه شریعتی

Shariati a émergé à une époque où des politiciens « modernistes » comme le Shah et Ataturk, étaient complètement pro américains et sous la domination des puissances internationales. A cette époque, comprendre la cause du retard des peuples du Tiers Monde était devenu un enjeu important. La question était de savoir si ce retard était dû à leur religion ou à leur culture. La réponse à cette question était bien plus complexe que l'évaluation superficielle et la rhétorique commune sur « l'impérialisme ».

Le travail de Shariati était d'exposer les erreurs des idéologies occidentales et de remettre en question l'authenticité et l'honnêteté des soi-disant réformateurs qui  se cachaient derrière le socialisme et accusaient les capitalistes, la religion et les chefs religieux, du manque de progrès économique. Shariati a contesté la politique du Shah qui était aux dépens du peuple iranien, et avait pour but de protéger les intérêts des Pahlavi et de l'Occident (les États-Unis).

J'ai eu de la chance d’être son élève, directement et indirectement, pendant de nombreuses années. Il disait : « Dans le monde, soyez honnête et sincère », cet enseignement de la philosophie du futur montrait comment vivre en tant qu'être humain. L'objectif de Shariati était de créer un paradigme indigène qui pourrait répondre aux conditions socio-politiques de l'Iran, dans les années 60. Le défi était de rester attaché aux études islamiques tout en essayant de fournir une nouvelle approche de la compréhension académique de l'islam.

دعوت به تفکر انتقادی و پرهیز از خودباختگی؛ ویژگی برجسته اندیشه شریعتی

Shariati voulait introduire une approche interdisciplinaire des études islamiques qu'il avait apprise en France. Ce qu'il a adopté, était une approche académique de l'étude de l'Islam, généralement déterminée par une approche traditionnelle et épistémologique, basée sur des études textuelles.

Shariati est un penseur qui nous a donné l'occasion de réfléchir de manière critique sur nous-même, pour trouver notre chemin vers l'avenir, et cela mérite notre sympathie ».

4064890

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* :