Le soutien à la Palestine, dans la Coupe du monde, est un signe du déclin du sionisme

8:32 - December 02, 2022
Code de l'info: 3482853
Téhéran(IQNA)-Des militants politiques palestiniens ont déclaré : « Le soutien spontané des supporters musulmans à la Palestine, en marge de la Coupe du monde du Qatar, est un signe du déclin du régime sioniste.

Un Webinaire sur « La question palestinienne dans l'espace virtuel » a été organisé par l’Agence Iqna, à l'occasion de la « Journée mondiale de solidarité avec la Palestine », le 29 novembre.

A cette occasion, l'Agence iranienne de presse coranique (Iqna), s'est entretenue avec deux personnalités palestiniennes vivant dans la Bande de Gaza, Sa’id Hassouneh, auteur et chercheur palestinien en affaires juridiques et sécuritaires, et consultant pour les affaires sociales et la sécurité des médias numériques, et Ameneh Hamid, responsable du Comité des femmes au Jihad islamique, et journaliste politique, sur les conséquences de l'occupation de la Palestine, qui a privé son peuple de ses droits les plus élémentaires et a déplacé des dizaines de milliers de personnes de leurs maisons et de leurs villages, élargi les colonies et commit de nombreux crimes.

«سائد حسونه» نویسنده و پژوهشگر فلسطینی در امور قانونی و امنیتی و مشاور امور اجتماعی و امنیت دیجیتال رسانه

Sa’id Hassouneh a déclaré : « Le jour de solidarité avec la nation palestinienne, les nations libres soulignent leur soutien à la cause et à la nation palestiniennes, jusqu'au jour où les Palestiniens jouiront d'un pays indépendant et libéré. Les Palestiniens ont montré que même si 72 ans se sont écoulés depuis le jour de la Nakba - l'anniversaire de l'expulsion de centaines de milliers de Palestiniens et de l'établissement du régime illégal sioniste le 14 mai 1948 - ils n’abandonneront jamais un pouce de leur terre. Actuellement, 6000 prisonniers palestiniens sont dans les prisons du régime sioniste, dont une grande partie sont des femmes, des enfants et des malades. Je dois dire qu'actuellement, les réseaux sociaux font un travail excellent et remarquable, cependant, la représentation visuelle d'informations et de données par le biais d'infographies ou de courts métrages, est le meilleur exemple de travaux à faire sur les sites de réseaux sociaux. Pendant la bataille de Saif al-Quds, les utilisateurs et les militants du cyberespace ont réussi à transformer cet espace en une arme efficace contre le régime sioniste. Ce qui a été posté sur les réseaux sociaux pendant la bataille de Saif al-Qods, a attiré des millions de visiteurs, et les statistiques montrent que la moitié des internautes ont consulté des contenus liés à la Palestine lors de la bataille de Saif al-Qods, en mai 2021. Ce sont ces réseaux sociaux qui, en publiant des contenus palestiniens lors de la bataille de Saif al-Qods, ont poussé le monde à se lever pour condamner le régime sioniste, et des manifestations ont eu lieu aux quatre coins du monde pour soutenir la Palestine.

Soutenir la nation palestinienne nécessite le soutien de tous les pays islamiques et non de pays spécifiques. Par exemple, le Qatar fournit de temps à autre, une aide financière aux familles pauvres de la bande de Gaza. Actuellement, nous assistons à la position ferme de la Syrie contre le régime sioniste. Le soutien du gouvernement yéménite à la Palestine, est également louable et le soutien de la République islamique d'Iran est permanent. L'Iran n'a cessé de soutenir la Palestine même dans les situations les plus difficiles. Aujourd'hui, les forces de résistance ont réussi à contrecarrer les plans du régime sioniste dans les domaines informatiques. L'un des moyens est de rester à l'écart des caméras de contrôle du régime sioniste, en particulier les caméras qui sont largement installées dans différentes zones d'Hébron, de Jénine et de Naplouse, ou d'essayer de détruire ou de dissimuler les caméras de quelque manière que ce soit. Le deuxième moyen est que les utilisateurs palestiniens évitent de publier trop d'informations personnelles et leurs photos sur les réseaux sociaux. La nomination d’Itamar Ben Ghafir (Ben Gower), un sioniste pur et dur, récemment présenté comme ministre de la Sécurité intérieure dans le nouveau cabinet du régime sioniste, est une preuve de la poursuite par le futur gouvernement, des politiques radicales et racistes, contre la nation, la terre et les sanctuaires palestiniens. Notre message est que tant qu'Israël existera, il n'y aura pas de stabilité dans la région arabe ».

آمنه حمید، سخنگوی کمیته زنان جنبش جهاد اسلامی

Amina Hamid a déclaré : « Les femmes musulmanes du monde entier ont manifesté une entière et grande solidarité avec les femmes palestiniennes contre les actes barbares commis, jour et nuit, par l'ennemi sioniste. Les caméras palestiniennes ont montré à plusieurs reprises comment l'armée sioniste a capturé des femmes palestiniennes dans divers endroits et dans les postes de contrôle en Cisjordanie, appelés « postes de la mort », les conditions du siège imposé aux deux millions de Palestiniens dans la bande de Gaza, ou les scènes tragiques de la Mosquée Al-Aqsa. Depuis le début de l’année, six femmes palestiniennes ont été abattues par des soldats sionistes sans aucune raison, Shirin Abu Aqleh, une journaliste palestinienne d'Al Jazeera, et Ghafran Varasneh, une jeune Palestinienne et journaliste pour la Dream Radio d’Hébron, ont été tuées cette année. 26 captives palestiniennes sont complètement privées de rencontres avec leurs familles, dont 10 ont des enfants. Les autorités pénitentiaires rédigent une ordonnance unique pour chaque Palestinienne, qu'elle soit enrhumée ou atteinte d’un cancer, et n'ira pas chez le médecin tant que son état ne s'aggravera pas.

Isra Jaabis, une Palestinienne de Jérusalem condamnée à 11 ans de prison, a perdu huit doigts après l'explosion d'une cartouche de gaz, suite à des tirs de soldats israéliens sur sa voiture en 2015, et son corps a été brûlé à 60 %. Après 8 ans de captivité, elle est toujours privée des installations médicales minimales, a des difficultés à aller aux toilettes, à se nourrir et à se changer du fait que ses doigts sont collés, et en plus, elle ne peut pas voir son fils qui avait deux ans au moment de son arrestation, et qui a maintenant presque 10 ans.

Shorouq Daviat est une autre prisonnière palestinienne qui a été condamnée à la plus longue peine de prison. Il y a des éclats dans son corps qui n'ont pas encore été enlevés. Elle a aujourd'hui 25 ans, et en octobre 2015, après avoir été blessée par les sionistes, elle a été arrêtée et condamnée à 16 ans de prison.

Dans les années 80 et même dans les années 60 et 70, les femmes palestiniennes ont rejoint la résistance armée contre Israël. Leila Khalid, 78 ans, membre du bureau politique du Front populaire de libération de la Palestine, et membre du Conseil national palestinien, a été la première femme à détourner un avion israélien après la guerre de 1967, et est devenue l'une des les femmes les plus célèbres du monde. En raison de sa longue lutte, elle est devenue un symbole des femmes combattantes dans le monde arabe et palestinien. Son objectif était de libérer les Palestiniens et d'attirer l'attention de l'opinion publique mondiale sur la Palestine. Ataf Alian était une autre Palestinienne qui a été emprisonnée dans la prison sioniste pendant plus de 15 ans.

Il existe une longue liste de noms de femmes palestiniennes qui ont mené des opérations martyres contre les occupants, ou qui envisageaient de le faire.

Aujourd'hui, les gardiennes de la mosquée Al-Aqsa, appelées les « Merawat », gardent les lieux saints islamiques et sont présentes dans les cours de la mosquée Al-Aqsa. Lors des attaques quotidiennes des colons sionistes contre la mosquée Al-Aqsa, ces femmes sont soumises à des insultes et à des coups de la part des envahisseurs, mais ne veulent pas quitter la mosquée. Elles prononcent les Takbir à haute voix, et le régime d'occupation leur interdit d'entrer dans la mosquée pendant un certain temps, voire plusieurs mois.

On ne peut nier que les nations arabes et islamiques sont solidaires de la nation palestinienne et soutiennent la cause de la Palestine, mais les campagnes de solidarité avec la nation palestinienne, doivent être étendues. Aujourd’hui, la communauté palestinienne est mécontente des régimes arabes qui se précipitent vers la normalisation de leurs relations avec le régime sioniste. Les opérations de résistance pour détruire le système de sécurité de l'ennemi sioniste y compris l'explosion de Jérusalem ou des tirs sur des soldats sionistes, sont le seul moyen pour le peuple palestinien de détruire ce régime d'occupation. Arrêter ou écraser les sionistes avec des voitures ou lancer des pierres sur les occupants ou des grenades que les enfants palestiniens fabriquent de leurs propres mains, toutes ces opérations sont menées dans le cadre de la révolution populaire et de l'intifada, et par les groupes de moudjahid en Cisjordanie et en particulier, à Jénine.

Le soutien à la Palestine lors de la Coupe du monde au Qatar, n'était pas inattendu. Le refus d’interview avec le journaliste israélien et la présence du drapeau palestinien aux mains des spectateurs de football sur les tribunes du plus grand événement sportif international, nous ont fait plaisir. Les médias du régime sioniste ont été choqués et ces actions sont les signes du proche déclin du régime sioniste. Nous espérons que la résistance à la normalisation se transformera en une demande officielle aux gouvernements, pour qu'ils coupent leurs liens avec le régime d'occupation qui n'a pas seulement volé les terres palestiniennes mais mène une guerre totale contre l'islam et les musulmans ».
4103055

Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha