11:57 - February 29, 2020
Code de l'info: 3472125
Téhéran(IQNA)-Les érudits et les élites intellectuelles doivent clarifier la frontière entre la liberté d'expression et la destruction des religions, afin de combattre cette conspiration dangereuse et de diffuser le message de l'islam qui promet la paix, la miséricorde et la bonté à tous les peuples du monde.
L'islamophobie existe depuis l'avènement de l'islam, mais aujourd'hui, ce phénomène a pris de l'ampleur, en particulier après le 11 septembre et surtout dans les pays occidentaux. L'Histoire est une longue série de relations difficiles entre l'islam et l'Occident qui considère l’islam comme un danger, et a peur de son essor par rapport au déclin de sa civilisation.
 
Il existe plusieurs raisons pour expliquer l'islamophobie comme l'histoire des conflits entre l'islam et l'Occident, l'ignorance de l'islam, les conflits d'intérêts, la confusion entre l'islam et la situation actuelle des musulmans, et l’image négative des musulmans.
 
Après la victoire de la Révolution islamique d'Iran sous la direction de l'imam Khomeiny, l'islam s’est répandu dans le monde et est en passe de devenir la première religion des pays occidentaux.
 
L'Ayatollah Ahmad Mobaleghi, représentant du Lorestan à la Chambre des experts, dans un entretien avec l’Agence iranienne de presse coranique (Iqna), a déclaré que l'islamophobie, la peur du chiisme et de l'Iran provenaient d’un centre qui veut déformer l'islam aux yeux des jeunes générations, et qu’il était étrange que parmi les prophètes divins, seul le Prophète de l'Islam soit attaqué.
 
« En ce qui concerne l'islamophobie, nous devons nous concentrer sur la présentation du comportement du Prophète, de son comportement moral, divin et humain, dans les sociétés islamiques, et nous concentrer davantage sur le danger de l'islamophobie dans le monde musulman, et ses différentes dimensions. 
 
Les chiites ont toujours agi en faveur de l'islam et de l’Ummah, mais de nos jours, ils sont présentés comme une menace, même dans les nations qui espéraient depuis longtemps l'unité entre chiites et sunnites. Il est très difficile de faire face à ce danger et à ses différentes dimensions. Une coopération intellectuelle, diplomatique, politique et stratégique, est nécessaire.
 
Nous devons surveiller notre conduite et ne pas donner de prétextes à ceux qui recherchent nos points faibles et les agrandissent de façon mensongère. L'Occident et le front de l'arrogance présentent un islam qui n'a rien à voir avec le sacrifice, le martyre et ces concepts précieux, et se limite au Hadj et à la Zakat, sans aucun aspect politique. Les ennemis de l'islam sont devenus les propagateurs de l'islam Takfiri et ont formé des groupes comme Daesh et Jabhat al-Nusra, qui présentent une image violente de l'islam et commettent des crimes au nom de « l'État islamique d'Irak et du Levant ». 
 
Les ennemis ont lancé une vague d'islamophobie en formant les groupes terroristes de Daesh et d'autres groupes comme les talibans et al-Qaïda, et ont même attribué l'explosion de la tour jumelle américaine à l'islam qui, dans Google, est devenu synonyme de terrorisme. L’islam américain est un islam qui sépare la religion de la politique, et six films hollywoodiens ont été créés pour défigurer l'islam en Europe, avec le soutien du sionisme international. Dans ces films, les musulmans sont décrits comme violents et brutaux. Il existence dans le monde, 5000 faux mysticismes chargés de répandre l'islamophobie. Notre tâche est de créer des centres de réponses aux questions religieuses dans le cyberespace, car l'arrogance mondiale cherche à éloigner les jeunes de l’islam authentique », a-t-il dit.
 
Reza Zivadar, expert culturel et social du Lorestan, a également été interrogé par l’Agence iranienne de presse coranique et a déclaré : « L'islamophobie et la propagande généralisée ne sont pas des problèmes qui peuvent être facilement surmontés. L'islamophobie existait aussi à La Mecque et à Médine, à l’époque du prophète (as), et s’est développé lors des Croisades. Les sionistes dès le début, considéraient les musulmans comme leur principal ennemi et ont utilisé divers outils pour déformer l'image des musulmans et de l'islam.
 
La majorité des principaux médias américains est aux mains des sionistes qui les utilisent pour attaquer les musulmans et l'islam. bien sûr, avec la victoire de la révolution islamique, ce projet a pris de l'ampleur et ne disparaitra qu’avec la disparition du régime sioniste. S’il existe des lois contre le racisme et l’antisémitisme aux Usa, l'islam et les musulmans n’ont aucune protection contre les insultes et ces pratiques sont même encouragées.
 
L'islamophobie aux États-Unis et en Occident, est le fait des médias, des gouvernements et des gens qui justifient ce type de comportements dans leurs centres de réflexion où se trouvent même des musulmans. Cette situation est entièrement calculée et systématiquement suivie ».
 
Amir Ali Haidar Amiri, expert et analyste des affaires politiques en Asie occidentale, a déclaré à l’Agence iranienne de presse coranique, que l'Occident avait recouru à de nombreuses tentatives pour contrôler la montée de l'islam en Europe où se trouvent de nombreuses communautés musulmanes. 
 
« L'islam progresse en Europe et les gouvernements occidentaux considèrent l’islam comme une menace.  Depuis 2010, le nombre de musulmans dans un pays européen comme la France, a doublé et on prévoit que l’islam sera en 2050, la religion officielle de la France avant le christianisme. Avec la formation des groupes terroristes Takfiri, « l'Etat islamique » cherche à empêcher la propagation de l'islam en Occident, en présentant une image violente de l'islam. Chaque fois qu'il est nécessaire de brouiller l'espace intellectuel, les groupes terroristes organisent des actes terroristes contre des journaux, des individus, des courants et des institutions apparemment anti-islamiques. 
 
Le groupe terroriste de Daesh a attaqué Charlie Hebdo qui était distribué seulement à 40 000 ou 50 000 exemplaires, tuant un certain nombre de ses journalistes, pour détruire l’image des musulmans en Europe. L'émergence d'un mouvement apparemment anti-immigré appelé "Pegida" en Allemagne, « mouvement des Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident », montre qu'aujourd'hui, les divisions entre les nations et les religions, sont un objectif et considérées comme une stratégie. 
 
Les érudits et les élites intellectuelles doivent clarifier les frontières entre la liberté d'expression et la destruction des religions, afin de lutter contre ce complot dangereux. Les chiites et les sunnites sont aujourd'hui conscients des complots des ennemis de l'islam et doivent s’unir et agir avec la création de mouvements de protestation, et combattre l'ennemi dans l’espace virtuel. L’islam n'est pas une religion essentiellement spirituelle et indifférente au monde, mais une religion universelle qui tient compte de tous les aspects politiques, économiques, sociaux, culturels et spirituels de l'être humain. Aujourd'hui, il est vital de se familiariser avec l'islam et les enfants de l’Ummah doivent d'abord bien le comprendre. 
 
Les gouvernements islamiques sont responsables de la présentation de l'islam. Le grand nombre de convertis montre que l'humanité recherche la vérité et trouve dans l’islam, un remède au nihilisme et à l’égarement. Les théoriciens occidentaux pensent et craignent que l'Islam devienne la première religion en Europe, et pour contrer la propagation de l'islam dans le monde, le wahhabisme a été introduit comme symbole de l'islam, un islam américain qui ne comprend rien au sacrifice et au djihad », a-t-il déclaré.
Tags: islam ، islamophobie ، chiites ، Iran ، Occident ، paix
Prénom:
Email:
* Commentaire: