9:46 - April 11, 2020
Code de l'info: 3472502
Téhéran(IQNA)-Au Liban, qui a été à plusieurs moments de son histoire moderne un foyer de tension et d’insécurité, au cours desquels ses propres fils et ses résidents le fuyaient, il semble ces jours-ci vivre une situation différente.
En effet, des citoyens américains qui vivent au pays des cèdres ont refusé leur rapatriement  dans leur pays, devenu ces dernières semaines le premier foyer de la pandémie du  Covid-19.
 
Selon la télévision américaine CNN, le gouvernement américain avait proposé la semaine passée, à ses ressortissants au Liban, via son ambassade, de les transférer à bord d’un avion loué aux Etats-Unis, en échange de 2500 dollars pour chacun.
 
C’est plus sur ici
 
« Non maman, je n’irai pas… Pour une fois je ne vois pas que la situation aux Etats-Unis est plus sure qu’ici », a tweeté la journaliste freelance américaine Abby Sewell, selon la CNN.
Sa mère lui a alors répondu sur la page : « en réalité, je serai amenée à l’admettre ».
 
Lors d’un entretien avec la CNN, Sewell a déclaré n’avoir jamais pensé accepter la proposition de l’ambassade américaine au Liban.
 
« A la lumière de ce que j’ai lu, la situation est pire aux Etats-Unis du point de vue des cas contaminés, et mêmes des mesures de prévention et des manquements. Là-bas les équipes médicales sont saturées », a-t-elle expliqué.
 
Et d’ajouter : « depuis que je vis a l’étranger, je n’ai pas de sécurité sociale aux Etats-Unis. Si je rentre et tombe malade j’aurai à payer des milliers de dollars ».
 
Même avis de la part d’une autre américaine, Daryn Howland. Pour elle c’est l’une des rares fois où la situation au Liban est plus sure qu’aux Etats-Unis.
 
« Malgré la situation économique et politique au Liban, mais je crois que mon choix est meilleur ici … tous mes amis américains ont décidé de rester ici», a affirmé pour la CNN cette jeune femme de 27 ans qui travaille comme conseillère.
 
USA: plus de 18 000 décès
 
Selon un responsable du département d’Etat américain, l’ambassade américaine a rapatrié 95 citoyens américains vivant au Liban.
 
Sachant que le nombre des américains dans ce pays s’élève à plusieurs milliers, et nombreux d’entre eux ont la nationalité libanaise.
 
Selon l’AFP, citant le comptage de l’université Johns Hopkins , le jeudi 9 avril à 20H30 locales, les Etats-Unis ont enregistré 1.783 morts liés au nouveau coronavirus en 24 heures.
 
Avec plus de 18000 décès recensés aux Etats-Unis, pays le plus endeuillé au monde par la pandémie après l’Italie. Les Etats-Unis comptent par ailleurs à eux seuls plus d’un quart des cas officiellement déclarés dans le monde, avec plus de 500 000 cas au total.
 
Liban: 20 décès
 
Alors que le Liban est l’un des pays les moins touchés par la pandémie. Les dernières chiffres du ministère de la santé font état de 27 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures, portant le bilan à 609, parmi lesquels 28 sont dans un cas critique. Il a aussi déploré un nouveau décès, le 20eme et annoncé 67 guérisons.
 
Ayant bouclé le 19 mars, son espace aérien et fermé ses frontières terrestres et maritimes, le Liban a entrepris à partir du dimanche 5 avril, le rapatriement par avion de centaines de Libanais, vivant dans les pays du Golfe Persique, en France et en Espagne, en Turquie et dans certains pays africains.
 
Les mesures qui ont été prises par le gouvernement libanais, avec l’aide des organisations locales, dont la Défense civile et l’antenne sanitaire du Hezbollah, « Al-Hayat al-Souhiyat », ont été applaudies par l’ensemble des forces politiques au Liban.  Elles sont d’autant plus louables que le Liban traverse sa pire crise économique.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: