8:55 - May 22, 2020
Code de l'info: 3472928
Téhéran(IQNA)-Dans un Canada qui, à l’instar du reste du monde, s’est barricadé devant le virus mortel qui frappait à ses portes, les fidèles des provinces de l’Alberta et de la Colombie-Britannique voient, avec émotion, les portes des mosquées s’ouvrir à nouveau devant eux. Elles s’ouvrent timidement et partiellement, avec l’assentiment de l’Association musulmane du Canada (MAC).
Après avoir été contrainte, des semaines durant, de se recueillir à la maison, la communauté musulmane veut croire que cette réouverture limitée, prudente, presque frissonnante de ses enceintes sacrées, est annonciatrice d’un bon présage, en ces dernières nuits si lumineuses du mois de Ramadan.
 
« Conformément aux directives provinciales et aux consignes sanitaires en vigueur, l’Association musulmane du Canada (MAC) a décidé, après mûre réflexion, de rouvrir les lieux de culte pour 50 personnes ou moins », pouvait-on lire dans le communiqué de presse officiel.
 
Et de poursuivre : « Depuis le 15 mai, la grande prière du vendredi est à nouveau célébrée, toujours en respectant scrupuleusement les mesures édictées par le ministère de la Santé de l’Alberta. La préservation de la sécurité de nos mosquées et autres centres culturels islamiques est, pour nous, une priorité absolue. Nous veillons à ce que nos directives sanitaires y soient parfaitement respectées, telles que des pré-inscriptions sur des listes pour assister aux offices religieux, la prise de température systématique des fidèles, le dépistage des personnes malades ou à risque, la poursuite d’un nettoyage/désinfection quotidien des lieux, avec un soin particulier apporté aux zones dites de contact élevé ».
 
 
Dans ce grand ouest canadien où les portes des mosquées s’entrouvrent en douceur, les fidèles de la Colombie-Britannique ont eux aussi repris récemment, par groupes de 50, le chemin qui les mène vers la Maison de Dieu. Depuis vendredi dernier, cette petite procession de croyants chemine avec confiance vers les havres de paix de la foi, afin d’accomplir la prière de Jumu’ah et les prières nocturnes d’Isha et Tarawih, dans une proximité renforcée avec le Très-Haut.
 
« Les fidèles doivent se tenir éloignés les uns des autres, à 2 mètres de distance. C’est essentiel. Les prières seront limitées aux prières Jumu’ah et Isha / Tarawih. La fréquentation est limitée aux hommes et femmes adultes en bonne santé, âgés de 15 à 60 ans. En l’état actuel des choses, aucun enfant ou jeune de moins de 15 ans, ou personne âgée de plus de 60 ans, ne sera autorisé à entrer », répètent inlassablement les responsables de l’Association musulmane du Canada.
oumma
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: