11:46 - June 29, 2020
Code de l'info: 3473293
Téhéran(IQNA)-« L'ONU avait retiré la coalition saoudienne qui combat le Yémen depuis plus de cinq ans, de la liste noire des pays et des groupes armés responsables de meurtres d'enfants », a écrit une revue américaine. 
Décrivant les crimes de l'Arabie saoudite au Yémen et la dissimulation par l'ONU des crimes du régime saoudien, une revue américaine a écrit : « Dans la charte des Nations Unies, cet organisme doit agir en tant qu’autorité morale internationale établie pour sauver les générations futures des conséquences de la guerre, mais des militants des droits humains estiment que cette organisation est restée silencieuse face aux crimes de la coalition saoudienne au Yémen qui durent depuis cinq ans, et qui a exacerbé la crise politique et humanitaire au Yémen, par peur de perdre les aides financières saoudiennes à l’ONU. 
 
Selon Jihan Hakim, président du Comité de la coalition yéménite : « La main qui prétend aider le peuple yéménite est celle qui aide les agresseurs à bombarder le Yémen ».
 
Dans un article publié à Chicago sur les Nations Unies, dans le mensuel américain « In these Times », Sarah Lazar a écrit que l’Onu pour certaines considérations, était restée silencieuse face aux crimes de la coalition saoudienne.
 
Sarah Lazar a noté que le Secrétaire général de l'ONU avait retiré la coalition saoudienne qui combat le Yémen depuis plus de cinq ans, de la liste noire des pays et des groupes armés responsables de meurtres d'enfants. 
 
Cette décision a été immédiatement critiquée par de nombreuses organisations anti-guerre, d'autant plus qu'une voiture piégée a explosé à la même époque, dans le nord du Yémen, tuant 11 citoyens yéménites dont quatre enfants.
 
L'auteure de l'article conclut qu'il s'agit d'une simple justification pour obtenir un soutien issu du pillage des biens yéménites afin de poursuivre l'aide humanitaire. De nombreuses indications appuient cette théorie, notamment le fait que les Nations Unies ont retiré l'Arabie saoudite de la liste des tueurs d’enfants en 2016, en réponse aux menaces du régime saoudien de réduire ses investissements dans ces programmes.
 
Lazar indique dans cet article, que les Nations Unies ont organisé une réunion virtuelle le 2 juin 2020 pour lever des fonds pour le Yémen attaqué par la coalition saoudienne et victime du siège de Riyad, alors que l’Arabie saoudite lui a coupé l’accès aux aides en fournitures médicales.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: