10:41 - July 06, 2020
Code de l'info: 3473371
Téhéran(IQNA)-Le Conseil des oulémas de Beyrouth a condamné les insultes du journal saoudien Al-Sharq Al-Awsat contre l'Ayatollah Sistani. 

Dans un communiqué, le Conseil des oulémas de Beyrouth a déclaré : « Cette autorité religieuse a une grande valeur et une position très élevée parmi les musulmans, et est l'axe principal de la sécurité et de l'unité nationale de l’Irak. La publication d'une caricature insultante de l'Ayatollah Seyed Ali Sistani, autorité religieuse suprême d'Irak, reflète les valeurs des décideurs politiques du journal et de ceux qui sont derrière ces actions et leur volonté de créer des séditions religieuses, de susciter la haine et de provoquer des tueries. » 
 
« Ce que ce journal a fait, ajoute le communiqué, est une insulte à tous les musulmans en Irak et à l'étranger, car l'Ayatollah Sistani n'est pas seulement un modèle religieux mais aussi un symbole national qui protège le pays et le peuple irakien contre les Takfiris. Nous n'acceptons aucun comportement insultant de quiconque et pour quelle raison que ce soit, et nous appelons à une condamnation générale et exigeons des excuses de la part des responsables de cet acte odieux ».
 
Dans un communiqué, le Hezbollah libanais a aussi condamné l'insulte du journal saoudien à l'autorité religieuse irakienne et déclaré : « Cette autorité religieuse a une grande valeur et un statut très élevé parmi les musulmans, et est un facteur clé pour maintenir l’unité nationale, le pays et sa stabilité politique. Sa fameuse fatwa contre les terroristes de « l'Etat islamique » a joué un rôle clé dans la libération du pays des griffes de ce groupe terroriste ».
 
L'Ayatollah cheikh Abdul Amir Pishlan, chef du Conseil suprême islamique des chiites libanais, a condamné les insultes du journal saoudien Al-Sharq Al-Awsat, à l'Ayatollah Sistani, et a déclaré : « L'Ayatollah Sistani a joué un grand rôle dans la lutte contre le terrorisme Takfiri en Irak, et le renforcement de la souveraineté du gouvernement irakien sur son territoire ».
 
Le cheikh Mohammed Yazbak, président du conseil religieux du Hezbollah libanais, a également réagi à l’article insultant du journal Al-Sharq Al-Awsat, affirmant qu'il existe des médias dans la société, qui « sont pires que des canons et font plus de mal que les armes destructrices », ajoutant que l'Ayatollah Sistani n'est pas seulement un symbole religieux mais aussi un symbole national.
Le cheikh Ahmad al-Qattan, religieux sunnite libanais, a également condamné les insultes à l'autorité religieuse irakienne, qui visent à diviser les musulmans.
 
Le chef du mouvement « Qolna wa al-Amal » a déclaré que les insultes aux références religieuses étaient des insultes à tous les érudits islamiques et néfastes aux intérêts de l’ummah, et a exigé des excuses immédiates du journal saoudien à tous les musulmans et en particulier aux frères chiites et à l'Ayatollah Sistani.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: