10:09 - July 13, 2020
Code de l'info: 3473449
Téhéran(IQNA)-Le 24 juillet, l’ancienne basilique Sainte-Sophie d’Istanbul sera ouverte aux prières musulmanes en tant que mosquée sur décision du Président Erdogan. Ce lieu de culte n’est pas le premier à «changer de religion». Voici quelques exemples.

Les lieux de culte changent parfois non seulement de propriétaire, mais aussi de religion comme ce sera bientôt le cas de l’ancienne basilique byzantine Sainte-Sophie d’Istanbul. L’édifice cessera d’être un musée pour devenir pour la deuxième fois une mosquée et ce sur décision des autorités turques. Ces dernières années, plusieurs églises et synagogues abandonnées en Europe ont été cédées à la communauté musulmane ou ont accueilli des musulmans au nom du rapprochement des communautés.
 
Une église luthérienne de Berlin
Pendant le confinement dû à la pandémie de Covid-19, l’église luthérienne Sainte-Martha de Berlin a proposé son aide aux musulmans de Kreuzberg privés de leur mosquée en raison des règles de distanciation sociale, rapporte Reuters.
 
L'église Sainte-Marthe de Kreuzberg
L’église a accueilli les prières du vendredi à la fin du ramadan, alors que la mosquée Dar Assalam de Berlin-Neukölln ne pouvait accueillir qu’une partie de la communauté musulmane locale.
 
«L'église a vu que les musulmans souffraient […]. Ils ont proposé leur église pour qu'on puisse faire la prière du vendredi. C'est un formidable signe de solidarité dans cette période difficile. Je me sens dans la maison de Dieu», confie l'imam Mohamed Taha Sabry, cité par les médias.
 
Une synagogue de Marseille
En 2016, les médias ont annoncé que la synagogue Or Torah, construite dans le centre de Marseille lors de l’arrivée de juifs d’Algérie en 1962 et pouvant accueillir 250 personnes, avait été vendue à l’association musulmane Al Badr pour 400.000 euros.
 
Selon La Provence, ce lieu de culte se vidait depuis plusieurs années tandis que les mosquées marseillaises rencontraient des difficultés à accueillir l’ensemble des fidèles pour les prières.
Une église de Gilly, en Belgique
En 2010, 300 musulmans de la ville belge de Gilly ont fait leur prière du vendredi dans une église chrétienne pendant plusieurs semaines.
 
Château Mondron et église Saint-Lambert
Le curé de l’église Saint-Lambert du château Mondron, le père Henry Rémy, a invité les musulmans à accomplir la prière collective en son église alors que la mosquée locale At-Touba n’était pas disponible. Jugée non conforme aux règles d’urbanisme pour un lieu de réunions ou d’activités, la mosquée a été fermée sur décision de la municipalité de Charleroi, relate le Journal Essentiel.
 
Pour le Quotidien d’Oran, le curé a saisi l’occasion pour nouer, à son niveau, un dialogue sincère entre musulmans et chrétiens.
 
Une chapelle de Nantes
La petite mosquée El Forqane a fonctionné de 1984 à 2012 dans l’ancienne chapelle Saint-Christophe située quai Malakoff à Nantes. En 1984, la chapelle désaffectée a été prêtée aux musulmans sur un don de l’évêché.
 
En 2013, la chapelle a été démolie dans le cadre du grand projet de la ville (GPV) de Nantes qui prévoyait notamment la construction d’une route sur son emplacement.
 
Une chapelle de Clermont-Ferrand
À Clermont-Ferrand, le refuge du Bon Pasteur, une petite chapelle chrétienne inoccupée, a été une mosquée entre 1977 et 2011.
 
La chapelle a été mise à disposition de la communauté musulmane locale à titre gracieux par la congrégation des sœurs de Saint-Joseph qui disposaient d'un parc immobilier pour différentes activités. L'église, ornée de vitraux et de statues, a été adaptée aux spécificités du culte musulman. Un grand tapis a recouvert le sol de granit, les vitraux qui présentaient des scènes de la Bible ont été cachés et les statues ont été remisées au sous-sol, d’après Planet.fr. Rien n'a été supprimé ni enlevé.
 
Après la construction d’une grande mosquée à Clermont-Ferrand, la petite chapelle a été restituée en juillet 2011. Elle est ensuite devenue une église orthodoxe. La communauté orthodoxe de Clermont-Ferrand l’aurait achetée pour 110.000 euros, selon Le Figaro.
 
Une chapelle de Lille
À Lille, une chapelle des sœurs dominicaines datant des années 1930 est devenue en 1973 la mosquée El-Forqane après avoir été prêtée à titre gratuit pour une période de 20 ans par l’évêque de l’époque.
 
À la fin du prêt, en 1993, l’évêque a posé un ultimatum à la communauté musulmane: partir ou acheter l’édifice. Avec l’aide financière de la grande mosquée de Paris, l’association musulmane a racheté la chapelle qui a désormais une capacité d’environ 1.100 places, d’après Europe 1.
 
Deux églises de Graulhet
À Graulhet, dans le Tarn, l'église Saint-Jean de la Rive a été transformée en mosquée en 1981. Elle s’appelle depuis mosquée Al-Mohammadi, et appartient toujours à la mairie, rapporte InfoCatho.fr.
 
​En 1982, une autre église désaffectée de Graulhet a été transformée en temple protestant. Ces deux exemples sont des symboles de rapprochement entre communautés, note FranceInfo.
 
Une église d’Amsterdam
La mosquée Fatih Camii d’Amsterdam gérée par la communauté turque de la ville s’appelait autrefois église Saint Ignace.
 
La mosquée Al-Fatih d'Amsterdam
Le bâtiment construit dans les années 1920 en plein cœur d’Amsterdam, et utilisé comme lieu de prière par les catholiques jusqu’à octobre 1971, a été converti en mosquée en 1981, précise le site français Des dômes et des minarets. Des modifications ont été effectuées à l’intérieur de l’édifice afin de répondre aux exigences structurales d’une mosquée (direction de la Mecque, le Mihrab, salle de prière femmes, etc.).
 
Une synagogue de La Haye
La grande synagogue de la Wagstraat, à La Haye, construite au XIXe siècle par des juifs allemands a été transformée en mosquée au début des années 1980. En 1975, la communauté juive a vendu la synagogue à la municipalité de La Haye pour un florin symbolique (ancienne unité monétaire néerlandaise). En 1981, la municipalité de La Haye a vendu le bâtiment pour 1,4 million de florins à la communauté turque, selon Reformatorisch Dagblad.
 
​L'édifice se trouve dans le quartier chinois de La Haye qui était autrefois le quartier juif. À l'extérieur de l'ancienne synagogue se dressent deux minarets.
 
Des églises et une chapelle aux Royaume-Uni
Au Royaume-Uni, la cathédrale anglicane Saint Marks de Camberwell qui date de 1879 porte depuis 1982 le nom de «nouvelle mosquée de Peckham».
 
​À Clitheroe, dans le Lancashire, l’église anglicane Saint Pierre a été transformée en mosquée en 2007 suite à un vote du conseil municipal.
 
À Manchester, la mosquée de Didsbury était initialement une chapelle méthodiste d’Albert Park, ouverte au culte en 1883 et fermée en 1962. Plus tard, la chapelle est devenue un centre islamique, informe Le Salon Beige.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: