9:11 - July 18, 2020
Code de l'info: 3473494
Téhéran(IQNA)-Le mouvement al-Noujaba qui fait partie du Hachd al-Chaabi qui a combattu Daech a assuré une fois de plus que les Etats-Unis doivent de retirer leurs troupes de l’Irak assurant que toutes les factions de la résistance sont d’accord là-dessus.
Lors d’une interview le jeudi 16 juillet avec la chaine de télévision libanaise d’information al-Mayadeen Tv, le secrétaire général adjoint de ce mouvement, Nasr al-Chammari a ajouté que les Américains ne peuvent changer les équations en Irak.
 
« Les Américains n’ont d’autre choix que de se retirer de l’Irak ou s’ils décident de rester d’en assumer les pertes qui affecteront leurs forces », a-t-il souligné.
 
Selon M. Chammari, les Américains qui sont une force occupante seront la cible de la résistance jour après jour.
 
Depuis le 11 juillet, il y a eu deux opérations contre des convois américains qui ont été incendiés.
 
Le responsable des Noujaba a salué les opérations de résistance contre les troupes américaines, indiquant que la résistance invente de nouveaux moyens pour les obliger à quitter le pays.
 
« Les opérations de résistance sont effectuées dans la plus grande clandestinité… Les Américains ne comprennent que le langage de la force, et la résistance est le seul moyen contre eux », a-t-il poursuivi.
 
Interrogé sur la position du Premier ministre de Mostafa al-Kazimi, il a répondu :
« M. Kazimi n’est pas un législateur mais un bras exécutif, il ne peut à lui seul prendre une décision autorisant aux forces étrangères de rester sur le sol irakien, surtout après la décision du parlement », a-t-il expliqué.
 
Le Parlement irakien a voté le 5 janvier 2020 à la majorité une  motion réclamant le retrait des forces étrangères, et ce deux jours après l’assassinat du numéro deux du Hachd al-Chaabi, Abou Mahdi al-Mohandes dans un raid américain à proximité de l’aéroport de Bagdad, au côté du chef de la force al-Quds des gardiens de la révolution, le général Qassem Soleimani. Il a aussi demandé au gouvernement qui était présidé par Adel Abdel Mahdi de mettre un terme à la demade d’aide de la Coalition internationale pour combattre Daech.
 
A cet égard, M. Chammari a rappelé comment dans un premier moment, lors de l’invasion de Daech en Irak en 2014, les Etats-Unis avaient refusé d’intervenir en arguant qu’il s’agit d’une affaire interne.
 
«Les Américains et les britanniques se trompent lorsqu’ils pensent pouvoir mettre leur forces à l’abri de la résistance», a signalé aussi le chef des Noujaba. Il commentait la décision des troupes britanniques de quitter la base militaire al-Taji, situé au nord de Bagdad, ainsi qu’un site militaire situé à Basmayat, au sud de la capitale.
 
Le 18 mars, les Etats-Unis avaient retiré leurs forces de la région al-Qaïm et l’ont livrée aux forces irakiennes. Leurs troupes se trouvent désormais concentrées dans la base Aïn al-Assad, dans la province al-Anbar à l’ouest de l’Irak.
 
«Nous poursuivrons la résistance jusqu’au départ du dernier soldat de l’occupation du sol irakien. Ce n’est pas une question discutable. Aucune partie en Irak ne peut briser cette décision », a conclu M. Chammari.
 
Avant la mise en garde des Noujaba, c’est une autre faction du Hachd l-Chaabi, Kataeb Hezbollah ou Brigades du Hezbollah, qui avait assuré que la décision de sortir les troupes américaines est prise.
 
« Les américains doivent savoir que la décision de les faire sortir d’Irak est irréversible. Personne ne peut les rassurer ni les protéger ni contourner la volonté des Irakiens. La résistance devrait se poursuivre via les moyens populaire, politique, médiatique et sécuritaire. En même temps que l’entière préparation a l’action militaire de grande envergure. Pour que ces tueurs-là  se plient  à la volonté du peuple », a tweeté le responsable sécuritaire de cette faction, Abou Ali Askari, le 12 juillet.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: