11:43 - September 14, 2020
Code de l'info: 3474126
Téhéran(IQNA)-Simultanément aux manifestations populaires dans diverses régions de Bahreïn contre la normalisation des relations avec le régime sioniste, les institutions juridiques de ce pays ont qualifié l'établissement de relations comme une atteinte à la souveraineté nationale.

Le Centre de Bahreïn pour les droits de l'homme, le Centre du Golfe pour la démocratie et les droits de l'homme, et l'Organisation pour la démocratie et la paix (CICR) ont publié une déclaration conjointe condamnant la normalisation des relations avec le régime d’occupation israélien, « décision extrêmement dangereuse qui viole explicitement l’article premier de la Constitution et porte atteinte à la souveraineté et à la volonté du peuple ».
 
Les institutions juridiques bahreïnies ont qualifié cette décision de « preuve de l'opposition du gouvernement bahreïni aux principes de la démocratie et de l'état de droit, qui fait du Bahreïn le complice des crimes contre le peuple palestinien ».
 
Ce communiqué publié le 13 septembre 2020, précisait : « Les droits du peuple palestinien, reconnus par les Nations Unies, sont ignorés dans la normalisation des relations avec le régime des occupants. Le gouvernement bahreïni revendique la coexistence et la paix alors que ses prisons sont remplies d'appels à la paix, de citoyens et de victimes de la répression. L'annonce de la normalisation des relations avec le régime sioniste ouvrira la voie à une coopération sécuritaire et militaire conjointe entre Bahreïn et le régime d'occupation, qui augmentera le nombre des victimes et intensifiera la répression politique au Bahreïn ».
 
Le peuple bahreïni est descendu dans la rue pour condamner l’établissement de relations diplomatiques entre le gouvernement et le régime sioniste, et l'ouverture d'une ambassade. Malgré l'interdiction de toute manifestation et la présence des forces de sécurité, des citoyens bahreïnis, brandissant des drapeaux palestiniens, ont organisé de grandes manifestations dans diverses régions du Bahreïn, et incendié le drapeau israélien.
 
Les réseaux sociaux, y compris Twitter, ont été témoins de l'opposition des Bahreïnis à la normalisation des relations avec le régime d'occupation, qui ont exprimé leur opposition à l'établissement de ces relations diplomatiques entre Manama et Tel Aviv, sous la houlette de Washington.
 
Les religieux bahreïnis ont déclaré : « Ceux qui cherchent à normaliser les relations avec le régime sioniste sont des traîtres, des complices des ennemis de Dieu et de l’Ummah, et ne sont pas des nôtres. Les habitants de ce pays ont déclaré depuis le début de l'occupation de la Palestine, qu'ils se tenaient aux côtés de leurs frères palestiniens et de tous les musulmans, arabes et peuples libres du monde, dans les tranchées de la résistance et du rejet de l’oppression, et qu’ils étaient prêts à donner leur vie, leur sang et tous leurs biens jusqu’à la disparition des ennemis sionistes qui est une promesse divine certaine qui ne peut être contournée ».
 
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: