8:36 - September 27, 2020
Code de l'info: 3474259
Téhéran(IQNA)-Les allégations de corruption au sein de l’organisme de certification «Halal» de l’ile État, le Majlis Ugama Islam Singapora, ont conduit le ministre en charge des affaires musulmanes, Masagos Zulkifli, à mettre en place une commission d’enquête interne au sein du MUIS. La controverse bat son plein et la communauté musulmane singapourienne est inquiète..

Attention, tentative de manipulation ! Vu le caractère politiquement très sensible du sujet, la commission d’enquête sur la certification «Halal» singapourienne est en train de virer à l’affaire d’État. Bien que la commission d’enquête se soit montrée initialement diligente dans l’enquête, les témoins essentiels n’ont pas été appelés à témoigner. Les accusés travaillent en plus toujours activement au sein de l’unité stratégique halal. Les critiques locales du processus de certification ont été réduites au silence. Le MUIS a lancé une campagne de publicité positive dans les médias locaux pour améliorer son image. Les dénonciateurs ont été intimidés et il semblerait que l’enquête soit utilisée à mauvais escient pour persécuter d’autres agents du MUIS.

Pas de demandes de preuves

Au cours des 12 dernières semaines, la commission d’enquête a appelé des témoins externes et internes. Cependant, selon un post sur Facebook de l’activiste social local Mohamed Jufrie Mahmood, aucun FCB (Organismes de certification Halal) n’a été appelé à fournir des preuves par télé-interview. L’absence de suivi auprès des plaignants concernant leurs déclarations et soumissions statutaires soulève la question de savoir dans quelle mesure leurs allégations font l’objet d’une enquête approfondie.

oumma

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: