9:51 - October 31, 2020
Code de l'info: 3474610
Téhéran(IQNA)-Cheikh Maher Hamoud, secrétaire général de l'Assemblée mondiale des oulémas de la résistance, a critiqué la normalisation des relations avec Israël, appelant tous les musulmans à persister dans leur position de la question de la Palestine.
Le religieux libanais de haut rang ont prononcé un discours lors de la cérémonie d'ouverture de la 34e Conférence de l'unité islamique qui s'est tenue en ligne en raison de la nouvelle épidémie de coronavirus  a qualifié les États-Unis, Israël et leurs partisans de menace pire que la pandémie, a rapporté l'agence Taghrib (APT).
 
Il a appelé tout le monde à mettre en garde contre les États-Unis et Israël en tant que grande menace lors de  la conférence annuelle de l'Unité islamique et a déclaré : "Nous devons rester fermes dans notre position contre le régime israélien et ne pas hésiter à dire qu'Israël va anéantir".
 
L'universitaire sunnite libanais a salué les efforts de la République islamique d'Iran pour soutenir la Palestine et a exhorté tous les pays à soutenir l'Iran dans la confrontation avec Israël.
 
Cheikh Maher Hamoud a fustigé les préjugés du peuple soutenus par des puissances arrogantes et a déclaré : "Les universitaires devraient mettre en garde le peuple contre le sectarisme".
 
Le secrétaire général de l'Union des universitaires de la résistance a évoqué la normalisation des liens entre les EAU et le Bahreïn avec Israël et a déclaré : "Nous condamnons cette trahison et avertissons ces pays qu'ils seront bientôt humiliés".
 
Il a fait référence aux échecs d'Israël à Gaza et au Liban et aussi à la fin de l'invincibilité des Etats-Unis en Syrie, en Irak et au Yémen et a appelé tous les musulmans à se dresser avec force contre les ennemis.
 
L'éminent universitaire libanais a fait ces commentaires lors de l'ouverture de la 34e Conférence de l'unité islamique organisée en ligne par le Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques en raison de la nouvelle pandémie de coronavirus.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: