12:34 - December 28, 2020
Code de l'info: 3475262
Téhéran(IQNA)-L'ordre du président américain de gracier les responsables du massacre de Bagdad montre que la sécurité nationale, la morale, la justice et le sens des responsabilités n’ont aucun sens pour Trump qui ne pense qu’à ses propres intérêts politiques. 

L’un des derniers ordres exécutifs de Donald Trump, aux derniers jours de sa présidence, la semaine dernière, a été l'amnistie de 15 personnes dont celles reconnues coupables du massacre de 2007 de la place Nasour de Bagdad, qui a suscité de nombreuses critiques particulièrement chez les Irakiens, et d'un certain nombre de ses proches impliqués dans l'affaire des ingérences russes dans les élections de 2016.
 
George Papadopoulos, ancien conseiller diplomatique de Donald Trump qui a avoué avoir menti au FBI lors de l'enquête Robert Mueller, et Alexander Van der Zwan, un avocat néerlandais accusé par la Commission d'enquête sur l'implication de la Russie dans les élections de 2016, ont été graciés. 
 
Mais ce qui choque le plus dans cette amnistie, est le pardon des auteurs du massacre de Bagdad en septembre 2007, alors qu'ils escortaient un groupe de diplomates américains jusqu'à la place Nasour de Bagdad, et que des hommes armés de la compagnie ont ouvert le feu sur des civils, tuant au moins 17 personnes.
 
Après plusieurs procès, la justice américaine a condamné Nicholas Slatten à la prison à vie pour meurtre prémédité, et trois de ses complices à 30 ans de prison. Les accusés ont reconnu des meurtres prémédités et des homicides involontaires mais ont déclaré avoir tiré sur les civils pour se défendre. Cet incident avait été un scandale pour l'armée américaine, les entreprises militaires privées et des mercenaires américains en Irak. La société qui a mis les Irakiens en colère contre la présence des troupes américaines, est la société fondée en 1997 par l'ancien officier de la marine, Erik Prince, sous le nom de Blackwater, qui a acquis un terrain de 28 kilomètres carrés où a été créé un centre de formation à la frontière entre la Caroline du Nord et la Virginie, qui comprend plusieurs zones de simulation intérieure, d’espaces extérieurs et un lac artificiel. La société a été renommée Xe Services en 2009, et est devenue l'Académie en 2011, après l'acquisition de la société par un groupe d'investisseurs privés. 
چهره دیگری از ترامپیسم: عفو عاملان کشتار بیگناهان به قیمت قربانی‌کردن اخلاقیات
Selon l'entrepreneur, l'Académie est spécialisée dans la fourniture de services de protection des diplomates et des politiciens américains, la fourniture d'une assistance logistique aux militaires et la fourniture de personnel pour soutenir les opérations de la CIA. Selon le site Web de l'entreprise, l'Académie est actuellement présente dans 20 pays, et plus de 16 000 personnes travaillent dans ses différents secteurs. L'une des premières missions à l’étranger de la société, a été la mission en Afghanistan et l’envoi de 20 soldats pour protéger le quartier général de la CIA et la base chargée de piéger Oussama ben Laden. 
چهره دیگری از ترامپیسم: عفو عاملان کشتار بیگناهان به قیمت قربانی‌کردن اخلاقیات
La mission s'est ensuite élargie pour inclure la protection des ambassades, des cours de formation sur les tactiques liées à la guerre, les armes de guerre et l'analyse du renseignement. En plus d'aider aux missions militaires américaines à l'étranger, Blackwater est également active à l'intérieur du pays. Par exemple, lors de l'ouragan Katrina en 2005, l'entreprise a été embauchée par le Département américain de la sécurité intérieure, pour protéger le secteur public et les entreprises privées opérant dans les industries de pétrochimie et des communications. Spencer Ackerman, un journaliste américain du Daily Beast, a déclaré à ce sujet : « Blackwater a utilisé la même logique d'occupation américaine - la même impunité - et même les Irakiens qui voulaient travailler pour les États-Unis, devaient entrer dans les réfectoires des bases militaires américaines par des portes séparées ».

3943614

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: