10:15 - February 23, 2021
Code de l'info: 3475859
Téhéran(IQNA)-Une spécialiste coranique du Cachemire, étudiante à Téhéran, a souligné la nécessité de faire plus pour développer la culture coranique dans son pays.

Dans une interview avec l’Agence iranienne de presse coranique (IQNA), Raisa Akhtar, étudiante à l'Université Al-Zahra (sa) et professeure coranique au Cachemire, se référant à ses 25 ans passés en Iran, a déclaré : « Je vis en Iran depuis l'âge de 8 ans et j’ai suivi un enseignement coranique pendant toutes ces années.

Quand je voyage en Inde, je partage tout ce que j'ai appris avec les jeunes et les femmes de mon pays. En Inde, j'ai enseigné le livre de lecture coranique de M. Mohammad Ghasemi, et je fais de mon mieux pour enseigner les points de Tajweed et les techniques de lecture du Coran.

Notre pays a abandonné toute activité dans ce domaine, et il faut faire plus pour développer la culture coranique. En outre, le manque de professeurs est un autre problème auquel nous sommes confrontés, heureusement, l’Université Al-Mustafa (as) a de bons programmes dans le domaine de la formation de professeurs coraniques.

La victoire Révolution islamique a été une grande bénédiction qui a apporté la sécurité et d’autres bienfaits spirituels. La révolution islamique, l'Iran et le guide suprême de la révolution sont uniques dans le monde, et si quelqu'un dit le contraire, c’est par manque d’informations, car l'Iran a connu beaucoup de progrès au cours de ces années ».
3955451

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: