14:44 - April 15, 2021
Code de l'info: 3476359
Téhéran(IQNA)-Marquant le premier jour du mois béni de Ramadan une cérémonie de récitation du noble Coran a fourni l'occasion au Leader de la Révolution islamique d'évoquer les négociations de Vienne entre l'Iran et les 4+1. « Détrompez-vous! Les États-Unis ne négocient pas pour accepter ce qui est juste et logique. Ils négocient pour imposer l'injuste! Veillez à ce que les négociations ne traînent en longueur ».

Le Leader de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé que l’un des avantages et des privilèges du mois béni de Ramadan est relatif au fait que selon la tradition musulmane, le Coran a été révélé au Prophète, une fois dans son intégralité, au mois de Ramadan.

« Le Coran insiste sur la question de la guidance, car le Livre saint des musulmans est le guide de l’humanité tout entière et il veut guider tous les humains vers le droit chemin », a déclaré l’Ayatollah Khamenei.

Dans une autre partie de son discours, le Leader de la Révolution islamique a évoqué le nouveau tour des négociations entre le gouvernement iranien et les représentants des États membres de l’accord nucléaire de 2015.

L’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Nous avons annoncé déjà la politique de l’Iran. Je l’ai dit aux responsables politiques lors de nos rencontres, je l’ai écrit dans mes lettres et je l’ai annoncé lors de mes discours. Les responsables de la politique étrangère croient que le moment est arrivé pour procéder à appliquer cette politique par la voie du dialogue. Je ne suis pas contre leur avis, mais je leur préviens que les négociations ne doivent pas traîner en longueur. Il ne faut par permettre aux autres parties de faire durer les pourparlers, car cela serait préjudiciable pour notre pays ».

Le Leader de la Révolution islamique a ajouté :

« Les États-Unis ne négocient pas pour accepter ce qui est juste et logique, mais ils négocient pour faire les autres accepter leur position injuste. C’est pourquoi, lors de certaines rencontres en privé dont je reçois les comptes-rendus, nos partenaires européens avouent que l’Iran avait raison, mais qu’elles dépendaient trop de l’Amérique pour pouvoir adopter une position indépendante et juste ».

L’honorable Ayatollah Khamenei a dénoncé les propositions « arrogantes et pleines de mépris » de la partie américaine en soulignant que pour cette même raison ces propositions américaines ne méritaient aucune attention de la part des responsables iraniens.

Dans une autre partie de son discours, le Leader de la révolution islamique a exprimé ses regrets quant à quatrième vague de la pandémie de coronavirus en Iran et à l’augmentation du nombre des victimes et des personnes atteintes par la COVID-19 pendant ces dernières semaines.

« Les chiffres sont choquants et ils doivent rendre plus vigilants tant les responsables que tous les citoyens. Prenez tous la maladie au sérieux et prenez les mesures fermes et efficaces », a-t-il déclaré.

L’Ayatollah Khamenei a ajouté : « La pandémie de coronavirus est beaucoup plus amère que tout autre fléau naturel, car elle est à la fois la maladie, le risque de la mort ou de la perte des êtres chers, mais elle est aussi le chômage et les problèmes graves de subsistance. Tous les projets et plans nationaux sont affectés par ce fléau. Il faut donc prendre toutes les mesures nécessaires pour arrêter la pandémie. »

Presstv

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: