11:42 - April 21, 2021
Code de l'info: 3476437
Téhéran(IQNA)-Le renseignement d'occupation israélien a remis au prédicateur de la mosquée Al-Aqsa, Cheikh Ikrima Sabri, une décision lui interdisant de voyager à l'extérieur du pays pendant quatre mois.

Cette interdiction  intervient suite à la décision du ministre israélien de l'Intérieur, Aryeh Deri, d'empêcher Cheikh Ikrima Sabri (82 ans) de voyager pendant 4 mois, selon le site Web Arab 48, spécialisé dans les territoires palestiniens occupés.

Cheikh Sabri avait déclaré quelques heures avant que l'interdiction de voyager ne soit prononcée, que la pression continue de l'occupation sur les fidèles de la mosquée Al-Aqsa générerait une explosion et que tout était possible face aux attaques continues de l'occupation à Jérusalem occupée.

Sabri a indiqué, dans un communiqué de presse, tant que l'arrogance de l’occupation augmente, tant que le peuple de Jérusalem devenait plus fort et plus déterminé à défendre Al-Aqsa et ses droits légitimes, soulignant que le pari de l’occupation de briser la fermeté des habitants de Jérusalem échouerait.

Sabri a expliqué que les scènes d'afflux vers Al-Aqsa provoquent la colère de l'occupation. Elle insiste donc pour nuire aux habitants de Jérusalem, afin de réduire le nombre de fidèles, soulignant que la première attaque qui était de couper les fils électriques des haut-parleurs d'Al -Aqsa était le résultat de la peur de l'occupation du poids des fidèles.

"Bab al-Amud, Bab al-Sahira et la rue Salah al-Din sont des zones importantes à Jérusalem, nous constatons donc que la plupart des affrontements qui se produisent se déroulent dans ces zones que l'occupation s'efforce de contrôler", a-t-il déclaré.

Sabri a indiqué que les habitants de Jérusalem se sentent seuls sur le terrain et qu'ils comptent sur eux-mêmes pour défendre Al-Aqsa, appelant le monde arabo-islamique à avoir toujours sa boussole pointée vers la mosquée bénie Al-Aqsa.

Les autorités d'occupation israéliennes avaient précédemment arrêté Sabri à plusieurs reprises et l'avaient empêché pendant plusieurs mois d'entrer dans la mosquée Al-Aqsa.

En mars dernier, Cheikh Sabri a été arrêté pour la dernière fois, à son domicile de Jérusalem occupée, pendant plusieurs heures, avant sa libération.

palinfo

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: