Yedioth Ahronoth:
9:23 - August 13, 2021
Code de l'info: 3477656
Téhéran(IQNA)-Le journal Yedioth Ahronoth se réfère à l'avertissement du secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, et affirme que la Résistance libanaise est capable de réagir fortement aux actions israéliennes.

Un jour après que le Hezbollah a tiré un barrage de roquettes depuis le Liban sur des bases militaires dans le nord des territoires occupés, Seyyed Hassan Nasrallah a mis en garde samedi contre l’intensification des tensions aux frontières avec la Palestine occupée.

Selon les allégations de Yedioth Ahronoth, deux roquettes ont atterri mercredi près de la ville de Krayt Shamuna et provoqué des incendies qui n’ont pas fait de victimes ; après le tir de vingt roquettes dont quelques-unes ont été interceptées par le système antimissile Dôme de fer, Israël a déclaré vendredi qu'il ne voulait pas aggraver les tensions.

S'exprimant à l'occasion de la commémoration de la fin de la deuxième guerre du Liban en 2006, Nasrallah a déclaré samedi que les frappes aériennes israéliennes étaient une action dangereuse que "nous n'avions pas vu depuis la fin de la guerre de 33 jours", a noté le journal israélien.

Pour Yedioth Ahronoth, le discours prononcé par le secrétaire général du Hezbollah montre que toute frappe aérienne israélienne recevrait une réponse appropriée.

"Nous avons choisi les terrains ouverts à Chebaa pour envoyer un message. Nous pourrons faire un pas de plus plus tard (intensifier nos actions). Les options du Hezbollah incluront des ripostes contre tout terrain de jeu dans le nord de la Palestine occupée", a averti Nasrallah en faisant allusion à la Galilée ou au plateau du Golan.

"Nous avons toujours dit que nous ne cherchons pas la guerre et nous ne voulons pas la guerre ; mais nous sommes prêts à toute éventualité", a-t-il souligné alors que Tel-Aviv estime que le Hezbollah possède plus de 130 000 roquettes et missiles qui peuvent bombarder n'importe quel lieu en Israël.

Cette riposte du Hezbollah dont la perspective fait diablement peur à Israël a d'ailleurs poussé ce dernier à mettre pression sur le front médiatique. Le secrétaire général du Hezbollah est revenu sur cette bataille médiatique en ces termes :

"Notre confrontation médiatique (en cas de défense et d’attaque) est basée sur des règles, il faut clarifier la position au peuple. Pour ce faire, nous avons une logique, des arguments et un raisonnement à présenter au peuple afin qu’il ait la capacité d’analyser et de prendre position. Les gens ne doivent pas nous suivre inconsciemment pour que la voie soit préservée, et donc il faut s’appuyer sur la vérité et l’honnêteté pour relayer les faits, nous ne calomnions personne et n’accusons personne sans preuves. Nous ne sommes ni des calomniateurs ni des insulteurs."

Et de poursuivre : "Aujourd’hui, au Liban, nous menons une bataille très délicate et longue, et donc l’environnement de la résistance et son public doivent être conscients, perspicaces et jouir d’un certain niveau de responsabilité, car la question des sujets publics n’est pas entre les mains du commandement de la Résistance, mais elle est ouverte à tous, surtout que beaucoup abordent ce genre de questions sur les réseaux sociaux. Nous ne prétendons pas pouvoir contrôler les réseaux sociaux, on ne peut faire assumer cette responsabilité au commandement politique, car les positions que le public adopte, sont des positions prises dans les médias. Souvent, cela nous dépasse et donc il revient à chacun d’assumer cette responsabilité, d’être clairvoyant et de ne pas se laisser entraîner par les émotions et écrire n’importe quoi, car cela se reflétera négativement sur l’environnement et la réalité. J’appelle notre public à patienter et à attendre la position du commandement du Hezbollah et de nos dignitaires. Car il est de l’intérêt de tous de garder le silence et de ne pas réagir."

presstv

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: