7:43 - September 10, 2021
Code de l'info: 3477953
Téhéran(IQNA)-Une base terroristes au nord-est de l'Irak non loin de la base US de Harir a été frappée par les missiles et les drones de la force terrestre du CGRI.

A peine 48 heures après la mise en garde du commandant en chef de la force terrestre du CGRI, le général de brigade Pakpour, une base des terroristes séparatistes kurdes a été ciblée dans les hauteurs du nord de l’Irak. Il s’agit d’une offensive particulièrement violente impliquant à la fois des unités de drones et l’artillerie lourde du CGRI et qui a débuté vers 6 H heures locales ce jeudi matin. Selon cette information, les chasseurs, les drones et les unités d'artillerie du CGRI ont bombardé pendant plusieurs heures les localités de "Sidkan", de "Tchouman" et de "Haji Omran" où a été visée plus particulièrement une base d’entrainement des terroristes séparatistes de « Hedka » (PEJAK). Deux types de drones de reconnaissance et kamikaze ont été utilisés au cours de cette frappe d'une précision parfaite. C’est à partir de cette base située dans la ville de "Jalala" que ces derniers projetaient de lancer d’ici les jours à venir des attaques contre le territoire iranien. "Jalala" se trouve effectivement à quelques kilomètres de Harir, la super base US à Erbil.

Dans un communiqué publié il y a quelques minutes, le CGRI affirme : « Les unités balistiques de la Force aérospatiale ainsi que les unités de drones du CGR ont ciblé ce jeudi à partir de 6 heures du matin heure locale la base d’entrainement des terroristes au nord de l’Irak alors que leurs chefs tenaient une réunion de guerre. Leur QG a été visé et démantelé à coup de sept missiles sol-sol de courte portée".

Et d'ajouter : "En dépit des mises en garde consécutives du CGRI, la milice terroristes n’a cessé ces dernières semaine de se servir du territoire du Kurdistan irakien à tire de base arrière contre l’Iran et d’envoyer des équipes terroristes s’infiltrer dans les régions de l’ouest du pays quitte à y mener des opérations terroristes et d’actes de sabotage. La brave population de la province d’Azerbaïdjan occidentale, du Kurdisan iranien et de Kermânchâh ont largement contribué à l’identification, à la localisation des terroristes qui ont reçu ces derniers temps de coups durs dans nos localités frontalières de "Marivan" et de "Kamyaran". Car la traque, la punition des terroristes sont les priorités du contingent terrestre du CGRI »

Et de poursuivre : « Nos mises en garde et avertissements sérieux sont allés aux autorités du Kurdistan irakien avant que l’opération ait lieu. Selon nos informations le QG et le camp d’entrainement des terroristes ont été entièrement démantelés et des dizaines de cadres et de membres de la milice, tués. Nous renouvelons nos avertissements et affirmons que le CGRI ne permettra que la sécurité nationale du pays soit mise en danger par espions et agents stipendiés à nos ennemis jurés. Quant aux autorités du Kurdistan irakien, qu’elles veillent avec plus de sérieux à la sécurité de nos frontières communes, à défaut de quoi nos opérations s’élargiront », lit-on dans le communiqué du CGRI.

Il y a deux jours, le commandant en chef de la Force terrestre du CGRI, en inspectant les frontières de l’Ouest iranien avait annoncé : « Nous n’allons pas tolérer cette situation ; les terroristes vont certes recevoir la riposte à leurs actes. Cela fait des années que les groupes terroristes contre-révolutionnaires affiliés à l’Arrogance mondiale et aux services d’espionnage des pays étrangers utilisent la géographie du Nord irakien afin de perturber la sécurité des régions frontalières de la RII et nuire au calme des habitants desdites régions. Le pays a fait des remarques nécessaires à ce sujet au gouvernement irakien et aux responsables du Nord [région autonome du Kurdistan] irakien. Le gouvernement irakien et la région autonome du Kurdistan irakien sont censés ne pas permettre aux terroristes d’utiliser cette région pour s’activer ou y installer leurs positions en vue de provoquer menace et insécurité contre l’Iran. Pour la RII, tout manquement ou négligence là-dessus est contraire au principe de bon voisinage et nuisible aux relations bilatérales ».

Cette puissante offensive balistique contre les terroristes séparatistes qui agissent en lien direct avec les services secrets étrangers vient d’avoir lieu alors même que parallèlement deux autres opérations ont été signalée : une, en Irak et menée par les unités de Hachd al-Chaabi visant à sécuriser la localité d’Al Tarmemiyah au nord de la capitale Bagdad où quatre entrepôts d’armes appartenant aux agents daechistes des Etats Unis ont été découverts, Al Tarémiyah qui a été le théâtre d’il y a quelques jours d’une violente opération terroristes visant le QG des forces de sécurités irakiennes et faisant au moins 13 morts dans les rangs de ces derniers.

Autre opération qui pourrait ne pas être sans rapport avec la frappe balistique le 9 septembre du CGRI, une attaque anti US dans le Nord-est de la Syrie, plus précisément à Hassaké. Selon l’OSDH, deux missiles ont été tirés ce jeudi vers midi contre la base US de Shaddadeh au sud de Hasaské, base qui abrite les forces américaines, et qui leur sert de lieu de transit des terroristes de Daech à bord des hélicoptères de la Syrie vers l’Irak.

Cette opération sur quoi le Pentagone se tait pour le moment intervient alors même qu’en juillet et en aout les bases américaines sur la rive est de l’Euphrate, Connoco et al Omar ont été pris pour cible de roquettes et de drones de la Résistance. Certaines informations ont même fait état du retrait des forces US ces derniers jours de trois de leurs bases à Deir ez-Zor et à Qamichli, dont le fameux al-Omar. L’axe de la Résistance avec en son cœur l’Iran est-il passé à un mode opératoire plus direct contre les USA et leurs agents ? Visiblement. La dernière frappe directe du CGRI contre les troupes US remonte au 8 janvier 2020, date à laquelle 13 missiles balistiques tactiques de type Qiam ont pulvérisé avec précision des cibles préfixés à l’intérieur de la base US à Al Anbar, Aïn al-Asad.

PressTV

Tags: base terroriste ، Mossad ، Irak ، CGRI
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: