12:03 - January 23, 2022
Code de l'info: 3479510
Téhéran(IQNA)-Voici un extrait du livre "Hadj Qassem que je connais", écrit par l'hojat ol islam Ali Chirazi. Il est traduit et envoyé par l'un de nos lecteurs que nous tenons à remercier.

Mahdi Maghfouri était commandant du CGRI (Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique) de Kerman. Il participa au front et tomba en martyr lors de l’opération Karbala 4, alors qu’il avait trois enfants : Fatemeh, Mariam et Mustafa.

L’époux de Fatemeh est Ali Tahami, le fils du martyr Tahami. Leur mariage fut célébré par le guide suprême lors de son voyage à Kerman.

Fatemeh a deux enfants : Hussein et Zeinab.

Hadj Qassem écrivit une lettre à cette dame disant : « Ma fille dont l’affection me guérit de toute fatigue ! Ma Fatemeh, ma chère fille, je remercie Dieu de t’avoir donné un mari comme Ali, qui ressemble beaucoup à l’Imam Ali (AS) dans le comportement, ainsi que deux très bons enfants.

Fatemeh, ma chère fille, j’ai toujours besoin de tes prières et de ton affection. Ma fille, souviens-toi de moi dans tous tes entretiens avec Dieu, Tout-Puissant. J’ai besoin de tes prières, non, je dois dire que tout mon espoir repose dans tes prières, ma chère fille. Ma chère Fatemeh, essaie de servir Ali comme Fatemeh (SA) l’a fait, et d’élever Hussein et Zeinab comme Ali (AS) et Fatemeh (SA) l’ont fait »

Le mari de Fatemeh, M. Ali Tahami, est pilote. Le jour où Hadj Qassem s’est rendu chez eux, Ali était en vol et n’était pas présent chez lui. Hadj Qassem a écrit alors en marge sa lettre : « Ali nous manque ici »
Un jour, Zeinab, la fille de Fatemeh, tomba malade et eut besoin d’une intervention chirurgicale. Dès que Hadj Qassem apprit que Zeinab avait été transportée à l’hôpital pour la chirurgie, il se rendit aussitôt à l’hôpital en compagnie de Husseinpour Jafari, et malgré son emploi du temps chargé, il attendit que l’intervention chirurgicale de Zeinab soit effectuée et d’être sûr que tout s’était bien passé.

Fatemeh dit à Hadj Qassem : « Maintenant que vous êtes rassuré, vous pouvez retournez à vos occupations ».

Hadj Qassem répondit : « J’ai envoyé ton père (au front) à ma place maintenant c’est à moi de prendre sa place ici », et il resta jusqu’à ce que Zeinab reprenne conscience, jouant le rôle de grand-père pour la petite-fille du Martyr Maghfouri.

Fatemeh avait trois ans lorsque Mahdi Maghfouri tomba en martyr. Tous nos enfants à cette époque avaient le même âge. Hadj Qassem était un gentil oncle pour tous ces enfants qu’il traitait avec gentillesse. Depuis son enfance, ma fille Fatemeh était attachée à Hadj Qassem qui l’aimait aussi beaucoup. Quand elle venait à Téhéran, elle attendait avec impatience, l’occasion de rendre visite à Hadj Qassem qu’elle appelait « Mon oncle ».

Nous étions un jour chez Fatemeh qui donna son cahier à Hadj Qassem et lui demanda d’écrire quelque chose pour elle. Il prit le cahier et écrivit : « Ma chère nièce, chère Fatemeh ! De moi-même, je n’ai rien à écrire pour toi, mais nos grands hommes accordent une grande importance spéciale à la relation entre la connaissance de soi et ses effets sur le culte, le service de Dieu et l’attention à l’origine de l’univers, Dieu glorieux.

Que signifie la connaissance de soi ?
La connaissance de soi signifie être conscient de sa pauvreté, face à la grandeur de la richesse divine.
La connaissance de soi signifie se voir petit face à la grandeur de Dieu.

La connaissance de soi signifie être conscient de son besoin constant de Dieu qui donne l’existence à tout alors que Lui-même n’a besoin de rien.

Ma fille, quiconque connaît Dieu, éprouve un intérêt particulier pour Lui surtout dans le culte, et s’abstient du péché et de la transgression. Celui qui voit et comprend la grandeur de Dieu, atteint la pureté et l’ascèse, et la connaissance de Dieu, Tout-Puissant, conduit à la soumission et au salut.

La connaissance de Dieu vous rend indépendant des autres.

Je demande à Dieu d’accorder à ma fille, religieuse, bonne, voilée et honorable, le succès de prêter attention à Dieu et de connaître Dieu, Tout-Puissant.

Je demande à Dieu d’accorder à ma fille, pieuse et bonne, voilée et honorable, le succès de prêter attention à Dieu et d’avoir une bonne connaissance de Dieu »

Ton oncle qui te supplie de prier pour lui.
Qassem Soleimani 30/03/2015

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: