Technologies numériques, un facteur de croissance dans la Finance islamique

8:11 - August 09, 2022
Code de l'info: 3481613
Téhéran(IQNA)-L'accélération numérique se produit partout dans le monde, et la Finance islamique doit s'y connecter et la reconnaître comme un facteur de croissance.

À partir de la création de la Banque islamique de développement et de la Banque islamique de Dubaï en 1975, le marché des solutions financières conformes à la charia a connu une croissance rapide, les banques régionales capitalisant sur la demande des citoyens et des entreprises pour des services bancaires halals. 

Lors d'un récent webinaire organisé en collaboration avec Meed et Emirates Bank, Ebrahim Al-Muhairi, vice-président exécutif et responsable de la banque islamique chez Mashreq Bank, a déclaré : « La croissance de la banque islamique au Moyen-Orient, est en moyenne de 14 %, tandis que la croissance de la banque conventionnelle est de 8 % ».

Mohammad Damak, directeur principal de la Finance islamique à l'Agence de notation S&P, a expliqué que l'évolution historique du marché de la Finance islamique - avec une valeur actuelle des actifs mondiaux de 2,5 billions de dollars - a été influencée par plusieurs facteurs, et que les récents défis géopolitiques et macroéconomiques ne devraient pas limiter la croissance continue de ce secteur. 

تأمین مالی در جهان اسلام

« De toute évidence, il existe des risques pour les perspectives de croissance comme le conflit entre la Russie et l'Ukraine - qui a été plus long que prévu - la poursuite d'une inflation élevée et la normalisation de la politique monétaire plus rapide que prévu. Cependant, nous pensons que le taux d'émission de nouveaux sukuk dépassera les 90 milliards de dollars et contribuera à la croissance globale de l'industrie de la Finance islamique. Cela signifie qu'il existe de grandes opportunités pour la croissance de la Finance islamique dans la région du Conseil de coopération du Golfe Persique, avec le soutien des politiques gouvernementales. Dans l'ensemble, malgré ces risques, le mouvement général de l'industrie semble positif et il est prévu qu'au cours des années 2022-2023, le secteur des prêts conformes à la charia augmentera de 10 %. Cependant, malgré ces signes de croissance future, davantage doit être fait pour développer la Finance islamique auprès d'un public plus large et plus pertinent, et pour la rendre plus réactive aux besoins du marché », a-t-il dit.

شتاب فناوری‌های دیجیتالی در تأمین مالی اسلامی

Rafiuddin Shekoh, PDG de « Dinar Standard Investment Consulting », a déclaré que bien que le secteur de la Finance islamique se soit bien développé ces dernières années, il ne représente toujours qu'une petite partie du total des transactions financières dans le monde, et a souligné : « Les nouvelles générations ont une vision du monde différente et regardent la Finance islamique d'un point de vue différent par rapport à la génération précédente. Ils veulent que tout tourne autour de la durabilité et ont besoin d'aide pour rendre la Finance plus réaliste. Nous devons également relier le comportement de cette génération aux principes éthiques, sociaux et mondiaux que le secteur de la Finance islamique apporte de manière unique. Ce sont ces piliers qui rendent la Finance islamique pertinente à l'échelle mondiale, et serviront de cadre à sa future croissance stratégique ».

Les participants au séminaire ont souligné que l'industrie de la Finance islamique n'avait souvent pas réussi à commercialiser ses avantages auprès des clients potentiels, et que le manque d'innovation, notamment sur le plan technologique, avait freiné son accès à la jeune génération.

Le lancement par la start-up Fintech Wahed d'une plateforme d'investissement éthique en ligne, permet aux gens de développer leurs actifs d'une manière qui correspond à leurs valeurs, tout en tirant parti des capacités numériques.

Omar Suleiman, responsable du groupe des risques chez Wahed, a déclaré : « Nous tendons la main aux gens ordinaires, en particulier les jeunes musulmans férus de technologie, qui n'ont peut-être pas de compte bancaire mais qui ont un téléphone portable, et leur disons qu'il existe une nouvelle façon d'augmenter leur richesse. L'heure de l'innovation et de la digitalisation a sonné. Les principes financiers islamiques sont plus importants que le débat entre musulmans et non-musulmans. Ces principes concernent le monde dans lequel nous vivons. Lorsque vous réfléchissez aux produits dans lesquels investir ou non, vous envisagez l'optimisation sociale. Les personnes qui dirigent une entreprise de plusieurs milliards de dollars ont une responsabilité envers leurs clients et doivent s'efforcer de créer un cercle de durabilité ».

Shokweh de Dinar Standard adopte également une position similaire et a souligné la synergie entre le financement islamique et la demande croissante d'investissements conformes à l'ESG (Environmental, social, and Corporate Governance). « La Finance islamique qui existe aux Émirats arabes unis, a l'occasion de soutenir les initiatives ESG mais la façon traditionnelle dont cela est fait, doit être changée », a-t-il dit.

Al-Muhairi de Mashreq Bank a déclaré : « Bien qu'il n'y ait toujours pas de directives réglementaires sur la manière dont le système de financement islamique peut contribuer au changement dans le secteur de l'énergie, les banques locales avancent sur la base des objectifs de réduction des gaz à effet de serre (Net Zero) fixés au niveau national. Cette approche est pertinente car des banques comme Mashreq sont engagées dans l'ESG et peuvent financer des initiatives « Net Zero ». Chaque fois que des opportunités financières ou de grandes entreprises ayant des besoins financiers liés à des projets « net zéro » se présentent à nous, nous les soutenons, faisons les enquêtes nécessaires et aidons les emprunteurs à soutenir les objectifs nationaux ».

4074421

Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha