Emmanuel Macron mis en garde contre ses ingérences en Irak

7:56 - September 29, 2022
Code de l'info: 3482183
Téhéran(IQNA)-Le secrétaire général d'Asaib Ahl al-Haq a dénoncé l’immixtion du président français dans les affaires intérieures de l'Irak pour maintenir l'actuel Premier ministre irakien à son poste.

Qais Al-Khazali, secrétaire général d'Asaib Ahlul Haq, a révélé dans un discours que le président français Emmanuel Macron avait contacté les dirigeants de la coalition des partis chiites pour les convaincre de maintenir à leur poste une certaine personnalité politique, en l’occurrence le Premier ministre irakien.

Il a déclaré que Macron est intervenu pour maintenir Mustafa Al-Kazemi au poste de Premier ministre irakien. "La France doit corriger cette position avant que ses contre-coups ne lui tombent pas dessus", a-t-il indiqué.

Évoquant les développements récents en Irak et le dévoilement officieux d'une nouvelle coalition entre le cadre de coordination des chiites et les partis kurde et sunnite, il a souligné que "la coalition Adara al-Dawlah (administration du pays) a été formée après la démission de la faction Sadr du Parlement et le but de cette coalition est de parvenir à un accord pour que le futur gouvernement réussisse". 

Dans une autre partie de sa déclaration adressée à Moqtada Sadr, le chef du mouvement Sadr, le secrétaire général de l'Irak, Asaib Ahl al-Haq a déclaré : "Les portes du cadre de coordination te sont toujours ouvertes."

Il a également demandé à Moqtada Sadr de présenter ses plans pour la réussite du processus politique irakien et la formation du gouvernement du pays. "Sortir de l'impasse politique nécessite le dialogue, et sans dialogue, la crise ne peut être résolue", a-t-il souligné. 

PressTV
 

Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha