Art de la récitation / 13

Les particularités de la récitation coranique du maitre Shahat

8:32 - December 06, 2022
Code de l'info: 3482889
Téhéran(IQNA)-La récitation du regretté professeur Shahat Mohammad Anwar était une récitation triste comme cela a été recommandé à plusieurs reprises, dans les revayats.

Le regretté maître Shahat Mohammad Anwar (1950-2008) avait un style de lecture qui le distinguait des autres récitants égyptiens. Le style de Shahat était différent de celui de Menshawi, et quelqu'un qui imite ce style, doit avoir une hauteur de voix appropriée.

Shahat ajoutait la spiritualité à sa récitation. Parmi les récitants, nous connaissons des gens dont les styles étaient plus mélodieux que celui de Shahat Anwar, mais la récitation de Shahat est restée en raison de son équilibre, de son caractère et de sa profonde tristesse.

Le sens et la compréhension que les gens ont de la beauté sont différents. Les goûts des gens dépendent de facteurs géographiques, culturels et personnels. Les récitations de Shahat sont vraiment tristes et font couler les larmes. Bien sûr, les versets de miséricorde et de grâce doivent créer de la joie et de l'espoir dans l'auditoire, mais cette joie et cet espoir doivent également être exprimés avec tristesse. L'un des facteurs qui provoque la variation des tons est la dynamique de la récitation. Si vous utilisez les sons sans émotion, cela aura le même effet que le bruit continu d’une voiture. Certains sentiments sont intérieurs comme la peur, la colère, la tristesse, l'espoir, le bonheur, la grandeur ou la bonté, et Maître Mustafa Ismail utilisait beaucoup cette technique pour transmettre des significations.

Certains techniques sont externes, comme l’intensité et l’accent soudain sur un son, d'abord fort puis doux, en le renforçant et en l’adoucissant progressivement. Maître Shasha'i utilisait spécialement cette technique, pour transmettre des significations coraniques. Maître Shahat, en plus de changer les tons et d'utiliser diverses mélodies pour transmettre des significations, utilisait également différentes expressions.

Dans la récitation de la sourate Taha au Hosseiniyeh ershad (Iran) en 1981, Maître Shahat a récité les versets 45 et 46, et exprimé la peur de Moïse (as) et d’Harun (as) en mettant l'accent sur le mot (nakhaf), et dans le verset suivant quand Dieu dit : « N'ayez pas peur, je suis avec vous », l'espoir et l'encouragement sont transmis par une mélodie particulière que l’auditoire peut ressentir.

Dans sa partie brillante de la récitation de la sourate Al-Imran, aux versets 36 et 37, il a utilisé les techniques les plus brillantes pour évoquer les sentiments de la mère de Marie (as).

Sourate Maida

Sourate Taha

Sourate Al-Imran

Influence du maître Zamel

Sourate Hujurat

Sourate Shams

3946890

Prénom:
Email:
* Commentaire:
captcha