8:18 - December 29, 2019
Code de l'info: 3471525
Une survivante de l’Holocauste a reçu un MBE après avoir passé les deux dernières décennies à éduquer les gens à ce sujet. Elle espère que cet honneur sensibilisera à l’islamophobie et à l’antisémitisme.
Mindu Hornick, 90 ans, travaille avec le « Holocaust Memorial Trust » et le « Anne Frank Trust ». Elle a déclaré qu’il était important d’éduquer les jeunes à s’aimer et à « apprécier leurs croyances et croyances mutuelles » à la lumière de la « terrible montée de toutes sortes d’atrocités » dans le monde aujourd’hui.
 
Le prix, pour l’éducation et la commémoration de l’Holocauste dans les West Midlands, « était un peu improvisé (…) ce fut une surpise absolue », et Mme Hornick ajoute qu’elle se sentait « honorée » que son travail soit reconnu. Elle a déclaré :
 
J’ai 90 ans maintenant et c’est toujours un effort à faire mais avec tout ce qui se passe dans le monde aujourd’hui - avec l’islamophobie, l’antisémitisme et d’autres choses inacceptables qui se produisent - je pense il est important d’éduquer les jeunes.
 
« L’éducation est donc la chose la plus importante pour moi. J’espère vraiment que ce Prix augmentera la prise de conscience de ce que nous essayons de faire."
Mme Hornick est née en Tchécoslovaquie et vit maintenant à Birmingham. Elle a poursuivi : « À mon avis, il est très important que nous ne pleurions pas seulement nos pertes et nos événements tragiques, mais nous devrions également pleurer d’autres qui se produisent actuellement au 21e siècle.”
 
Il y a eu une terrible augmentation de toutes sortes d’atrocités - il est très important d’éduquer les jeunes à s’aimer et à apprécier la foi et les croyances de chacun.
 
La nonagénaire était l’une des nombreuses personnes honorées pour leur travail à recevoir un Prix lors de cette cérémonie célébrée à Londres.
alnas
Prénom:
Email:
* Commentaire: