12:42 - April 12, 2020
Code de l'info: 3472522
Téhéran(IQNA)-L'Ayatollah Sistani, grand religieux chiite d’Irak, a déclaré en réponse à une question sur le jeûne du Ramadan, que le jeûne était un devoir individuel et que chaque personne devait jeûner si elle en avait la possibilité. 
« Si le mois du Ramadan arrive et qu'un musulman a peur d’attrapper le virus même s'il observe toutes les mesures de précaution, son jeûne ne sera plus obligatoire. Si une personne peut diminuer les risques de contamination en restant à la maison et en n’étant pas en contact avec les autres, en portant un masque et en suivant les instructions médicales et de désinfection, et qu’il ne lui est pas difficile de jeûner, le jeûne restera une obligation. 
 
Si les médecins disent que boire régulièrement de l'eau est recommandé pour prévenir la déshydratation et la sécheresse de la gorge - car cela élimine les possibilités de comtamination - cela n'empêche pas l’obligation du jeûne, sauf pour ceux qui ont peur de tomber malades à cause du jeûne, et n'ont aucun moyen de réduire les risques en restant à la maison et en prenant d'autres précautions.
 
Par conséquent, ceux qui peuvent quitter leur emploi pendant le mois de Ramadan et rester chez eux pour ne pas tomber malades, ne seront pas privés de l'obligation du jeûne, mais ceux qui ne peuvent pas quitter leur emploi pour une raison quelconque, et ont peur s'ils ne boivent pas d'eau pendant la journée, d’être infectés par le virus et ne peuvent rien faire d'autre pour se protéger contre la maladie, sont dispensés du jeûne bien qu'il ne leur est pas permis de pratiquer l'iftar en public. 
 
Il est clair que le jeûne du Ramadan est un des devoirs religieux les plus importants et qu’il n'est pas permis de s'en abstenir, sauf en cas de force majeure. Chaque personne est plus consciente de sa situation et sait si elle a une excuse valable pour s'abstenir de jeûner », a-t-il dit. 
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: