9:42 - April 15, 2020
Code de l'info: 3472554
Téhéran(IQNA)-Un groupe de jeunes colons radicaux qui avaient été placés dans une installation de quarantaine de coronavirus gérée par des militaires ont attaqué des campeurs palestiniens et incendié leurs voitures dans la nuit de lundi.
La police israélienne a ouvert une enquête sur l’incident qui s’est produit dans le sud de la Cisjordanie, près de la mer Morte, mais jusqu’à présent aucun suspect n’a été arrêté.
 
Coronavirus des colons israéliens placés en quarantaine incendient des voitures palestiniennes2Selon une enquête initiale, deux Palestiniens de Jénine et un de Haïfaont installé leur tente dans un camping près de l’enceinte de quarantaine. Les jeunes colons se sont approchés d’eux et ont demandé des cigarettes, puis sont retournés dans l’enceinte de quarantaine. Environ 15 minutes plus tard, ils sont revenus sur le site et ont commencé à jeter des pierres sur le groupe de campeurs et à mettre le feu à leurs deux voitures.
 
Les trois Palestiniens n’ont eu besoin d’aucun traitement médical et ont été interrogés par la police.
 
Le groupe de colons, tous originaires de la zone de la tristement célèbre colonie de Yitzhar, au sud de Naplouse, ont été placés dans une tente isolée la semaine dernière, après avoir été en contact avec un patient confirmé souffrant de coronavirus.
 
Ils ont refusé d’entrer en quarantaine dans l’un des hôtels coronavirus gérés par l’État, car ils auraient été placés dans des chambres séparées, ce qui ne leur aurait pas permis de célébrer ensemble le Seder de la Pâque. Les Israéliens juifs ont été invités à s’abstenir de célébrer le Seder de mercredi dernier avec des personnes extérieures à leur foyer afin d’empêcher la propagation du virus pendant les vacances.
 
Un responsable de la défense a déclaré que l’incident est une preuve supplémentaire que les colons, appartenant aux jeunes de la colline de Yitzhar, sont un « groupe violent, extrémiste et raciste qui règne la terreur partout où il va ». Leurs actions montrent « leur gratitude à l’Etat d’Israël pour s’être occupé d’eux pendant la crise des coronavirus », a déclaré le responsable avec ironie, ajoutant que les forces de sécurité traduiraient les suspects en justice.
 
La semaine dernière, le jeune a été transféré dans l’enceinte de quarantaine dans un bus militaire. En route vers la mer Morte, certains d’entre eux ont cassé les vitres du véhicule et se sont échappés. Ils ont ensuite été arrêtés par la police.
 
Les colons étaient en quarantaine car ils étaient entrés en contact avec un patient malade. Ce même patient avait été en contact avec un major général de l’armée, qui devait également être mis en quarantaine.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: