10:34 - August 02, 2020
Code de l'info: 3473684
Téhéran(IQNA)-« L’année 2020 est la pire année qu’ait connu le Yémen, en raison de la famine, de la guerre civile, des attaques de la coalition saoudienne, de l'épidémie de Corona et des inondations », a rapporté le journal britannique The Independent.
Selon Russia Today et Vanessa Roy, membre du Réseau pour les systèmes d'alerte précoce contre la famine, le rapport de Bill Troy déclare que plus de la moitié des Yéménites reçoivent une aide alimentaire de l'étranger et que leurs problèmes augmenteront avec la propagation de l’épidémie de Corona.
 
« Au début de l’année, 2,4 millions d'enfants yéménites étaient menacés par la famine due au conflit et à la réduction de l'aide humanitaire », ont déclaré les Nations Unies.
 
« La sonnette d'alarme a retenti cette semaine », prévient le rapport, citant des coupures dans les programmes de l'ONU et les programmes de soins aux enfants souffrant de malnutrition.
 
L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé la semaine dernière, que la production céréalière au Yémen cette année, ne sera que de 365 000 tonnes, soit la moitié de la récolte des années d'avant-guerre.
 
Les déclarations publiées à la suite des frappes aériennes depuis le début du conflit au Yémen, indiquent que jusqu'à présent, 680 frappes aériennes ont été menées par la Ligue arabe sur les terres agricoles, dans diverses régions du Yémen.
Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: