10:41 - April 10, 2021
Code de l'info: 3476295
Téhéran(IQNA)-Abdullah Yusuf Ali était un chiite indien ismaïlien né à Mumbai en 1872, auteur d'une des traductions les plus importantes du Saint Coran en anglais, de son époque.

Malgré certaines objections à la traduction du Coran dans d'autres langues, certains ont cherché à traduire le Coran dans les langues communes d’Europe. Selon des documents historiques, la première traduction du Coran dans les langues européennes, remonte à 1141. Selon l'orientaliste français Régis Blachère, l'évêque de Tolède en Espagne, à l'époque, a chargé un groupe de traduire le Coran de l'arabe en latin. Comme ils ne parlaient pas couramment l'arabe et ne comprenaient pas bien la signification du Coran, dans certains cas, il s’agissait d’un résumé qui n’était pas une traduction mais « une adaptation du Coran » qui fut la seule référence pour les chrétiens, pour comprendre le Coran, pendant environ 5 siècles.

D'autres traductions ont été publiées par d'autres traducteurs dans diverses langues, mais l'une des traductions les plus importantes du Coran a été réalisée par un traducteur indien nommé Abdullah Yusuf Ali (1872-1953). Abdullah Yusuf Ali est né en 1872 à Mumbai, en Inde. À cette époque, l'Inde était la colonie britannique la plus importante. Sa famille était une famille chiite ismaélienne et son père était Khan Bahadur Yusuf Ali, qui contrairement à la tradition familiale, avait abandonné les affaires pour devenir inspecteur de police.

En plus de son éducation scolaire, Yusuf Ali a également reçu une éducation religieuse et mémorisé le Coran. Il parlait couramment l'arabe et l'anglais, et a étudié les interprétations coraniques qui étaient apparues tôt dans l'histoire de l'Islam. Abdullah Yusuf Ali a obtenu une licence de littérature anglaise en janvier 1891 à l'âge de 19 ans, et a poursuivi ses études à l'Université de Cambridge, en Angleterre, grâce à une bourse de l'Université de Mumbai. Mais le travail le plus important de Yusuf Ali fut sa traduction du Coran qu’il a commencée dans les années 1920, après avoir pris sa retraite de la fonction publique et s'être installé au Royaume-Uni.

Cette traduction qui comprenait le texte du Coran, la traduction et un commentaire, a été publiée pour la première fois, en 1934, par le cheikh Mohammad Ashraf, aux publications Bakhshi Bazaar de Lahore, en Inde (qui deviendra le Pakistan). Cette maison d'édition était une des plus importantes maisons d'édition islamiques à l'époque, et est toujours active. Cette traduction a été publiée pour la troisième fois à la mort de Yusuf Ali.

Dans la première préface de cette traduction, Abdullah Yusuf Ali écrit aux lecteurs : « Lecteur noble et intelligent ! Ce que je veux vous offrir est un commentaire en anglais, à côté du texte arabe. Le rythme, la musique et le ton de l'œuvre originale doivent être reflétés dans l'interprétation anglaise. Ce n'est peut-être qu'un faible reflet, mais la beauté et la puissance de ma plume doivent être à son service. Je veux traduire dans un anglais islamique. Si quelqu'un comme moi, peut le faire, je ferai de mon mieux pour l'aider ».

Cette traduction est devenue très populaire aux États-Unis dans les années 1970. La maison Amana de Maryland a réimprimé la traduction originale en 1977. Cette traduction a été bien accueillie sur le marché nord-américain et présentée aux lecteurs américains comme la signification du Saint Coran. Imprimé à l'origine en livre de poche et en deux volumes, la traduction a été imprimée en version complète en 1983. En 1989, la maison d'édition a présenté une quatrième édition qui comprenait une révision de la traduction et de l'interprétation, avec l'aide de l'Institut international de la pensée islamique.

3963027

Prénom:
Email:
* Commentaire:
* captcha: